Habitat’Nuits: Le calcaire, quel calvaire!

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

A Chambolle-Musigny, Cyril Quinon a plusieurs cordes à son arc d’artisan. Plombier chauffagiste, il a également développé son activité autour du traitement de l’eau et propose, à côté des adoucisseurs classiques, un nouveau système écologique pour combattre le tartre sans produits chimiques.

Cyril Quinon dirige Sogetil, une société installée depuis 30 ans sur la côte viticole, spécialisée en chauffage, plomberie et sanitaire. Son activité est partagée à parts égales entre les constructions neuves et les chantiers de rénovation. Dans tous les cas, l’artisan est catégorique sur un point: « Il faut bien isoler une maison, c’est la base de tout. Ensuite, lorsqu’on aura un bâti sain, on pourra réfléchir à un mode de chauffage efficace, sinon ça risque d’être un coup d’épée dans l’eau. Aujourd’hui, en rénovation, il y a un vrai intérêt à travailler en profondeur sur son type de chauffage. Mais attention à ne pas se laisser influencer par des soi-disant professionnels qui essayent de vendre des pompes à chaleur à tout prix, sans aucune réflexion globale. Il faut prendre conscience qu’en matière d’énergies renouvelables, il y a de nombreuses solutions et qu’il est important de les adapter à son propre contexte. C’est là que notre rôle est important. Et parce que nos métiers sont de plus en plus complexes, nous offrons à nos clients des garanties essentielles en termes de formation et de conseil. »

© Sogetil

© Sogetil

L’autre spécialité de Sogetil, c’est le traitement de l’eau. Les professionnels le répètent sans cesse: le tartre est un véritable ennemi des installations sanitaires, d’où l’importance d’un traitement de l’eau pour une meilleure longévité des canalisations, ainsi qu’une protection renforcée des appareils sanitaires et électroménagers contre le calcaire. Sans oublier une importante dimension de bien-être, l’eau ainsi adoucie étant moins agressive pour les cheveux, la peau, le linge aussi. Lutter contre le tartre, c’est enfin lutter contre une surconsommation d’eau et réduire l’usage de détergents. « Dans notre canton, l’eau est très calcaire, on le vérifie tous les jours. L’adoucisseur classique constitue une solution efficace à ce problème, mais comme nos clients sont de plus en plus sensibles au respect de l’environnement, nous développons une solution alternative, à savoir un système autrichien sans produit chimique. » Efficace et vert à la fois, que demander de plus ?

Laisser un commentaire