Hep sommelier! Le b.a.-ba du bourgogne dévoilé (1/2)

© Clement Bonvalot

Michel Smolarek, président de l’association des sommeliers de Bourgogne © Clement Bonvalot

Hep sommelier! Cette rubrique va désormais animer dijonbeaune.fr et Dijon-Beaune Mag grâce à une convention signée entre notre maison d’édition et l’Association des sommeliers de Bourgogne présidée par Michel Smolarek. Ou comment, en 100 questions pour autant de réponses, aborder les vins de Bourgogne en toute simplicité.

Par Dominique Bruillot – Photos : Clément Bonvalot

« Dites, monsieur le sommelier, c’est quoi un vin bouchonné? En Bourgogne y’a pas d’assemblages, hein? Et puis, quand est-ce qu’on utilise une carafe? Quand le vin est vieux? Quand il est jeune? Quand il est blanc? Quand il est rouge? Et le pouilly fumé, c’est en Bourgogne? Ah oui, mais ça n’est pas un bourgogne? Eh ben, pas simple tout ça… » Des questions comme celles-là, les sommeliers des grandes tables bourguignonnes en ramassent à la pelle. Normal, car la connaissance de nos vins se mérite. Au risque d’entraîner chacun d’entre nous dans la spirale de la curiosité.

Beaune accueillera le 26 octobre prochain les phases finales des épreuves qui permettront de désigner le nouveau Meilleur sommelier de France. C’est donc une année particulièrement riche pour cette profession encore méconnue, qui est pourtant la gardienne de nos références viticoles. Sans l’homme qui porte la grappe sur le cœur, le vin serait souvent livré en pâture à l’ignorance. Rien que pour cela, le sommelier mérite toute notre gratitude. A commencer par celle accordée à Michel Smolarek qui, après 43 années comme maître sommelier dans l’hôtellerie de luxe, a raccroché son tablier il y a trois ans. Mais la passion est restée intacte. Aujourd’hui, ce Côte-d’Orien reconverti dans l’œnotourisme est le président de l’Association des sommeliers de Bourgogne, qui regroupe une soixantaine de membres et dont la mission est de faire se rencontrer des professionnels, leur permettre d’échanger avec les vignerons et faire la promotion du métier de sommelier auprès des jeunes.

Des réponses claires

Concrètement, l’association présidée par Michel Smolarek et notre rédaction ont concocté un programme de 100 questions jugées « essentielles », qui va permettre de balayer le champ des connaissances basiques des vins de Bourgogne. Le but n’est pas ici de flatter l’élite ou de sombrer dans ce que l’écrivain Gérard Oberlé appelle malicieusement « la flatulence verbale du sommelier » mais, bien au contraire, d’apporter des réponses claires, didactiques, à des problématiques qui se posent dans l’approche des bourgognes. A tour de rôle, chacun des huit sommeliers qui ont choisi de rejoindre cette initiative se prêtera au jeu.

La rubrique Hep sommelier! sera progressivement publiée dans notre média en ligne dijonbeaune.fr et reprise, sur certains points, dans le mensuel Dijon-Beaune Mag. Elle devrait donner lieu, à terme, à l’édition d’un guide complet en version papier. Le partenariat ne s’arrêtera pas là. Il est en effet prévu, pour la rentrée 2014, de publier une grande histoire de la sommellerie dans notre revue de kiosques Bourgogne Magazine, ainsi qu’une approche étudiée des accords fromages et vins en amont du premier salon national des fromages qui se tiendra à Nuits-Saint-Georges le week-end du 20 septembre.

Retrouvez demain les portraits des sommeliers qui se sont prêtés en toute élégance et décontraction, fantaisie mais rigueur, au jeu des questions…

Laisser un commentaire