Hep sommelier! Et pour le chocolat?

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

Volontiers accompagné d’un crémant de Bourgogne, le dessert au chocolat peut aussi se marier avec un verre de vin. Pour Hep Sommelier!, Patrice Gillard, le sommelier du Pré-aux-Clercs à Dijon, répond en prenant les devants sur le rapprochement entre Bourgogne et Franche-Comté.

« Avec un dessert chocolat, si l’on écarte le crémant de Bourgogne, je suggère un vin rouge de Bourgogne, à condition de sélectionner un millésime d’une bonne présence en tanin et d’une faible acidité qu’il soit jeune ou déjà évolué. A ce moment-là, je vous suggèrerais volontiers des années comme 1971, 1976, 1983 ,1990 ou 2003. Et comme prochainement notre région va s’unir à la Franche-Comté je pourrais mettre en  avant l’excellent mariage avec un vieux vin de paille du Jura. » Décidemment la réforme territoriale est partout!

Laisser un commentaire