Hep sommelier! L’aligoté se déguste seul aussi

Emporté par l’image du kir® dont on fête les 70 ans, l’aligoté est souvent associé dans les esprits à la crème de fruit. Pour autant, peut-on le déguster seul ? Bien sûr que oui répond le Meilleur Jeune Sommelier de France 2013, Maxime Brunet, qui représente la belle maison Le Chapeau Rouge à Dijon.

DSC_0947

 

 

 

 

 

 

©CR

« Ma réponse est claire: non, l’aligoté n’est pas toujours à déguster avec une crème de fruit. Il existe en bourgogne des vins avec comme cépage unique l’aligoté qui sont de grands vins de gastronomie. Par exemple l’appellation bouzeron. Le cépage aligoté est un cépage qui parvient à très bien retransmettre son terroir. Seulement voilà, après la crise du phylloxera, le cépage chardonnay a été préféré et replanté quasiment dans tous les plus grands terroirs bourguignons car plus facile à cultiver (rendement, maladie etc..). Egalement parce qu’il donnait de très bons résultats qualitatifs sur les plus beaux crus. Et notre célèbre aligoté lui a été planté dans les très bas coteaux donc des terroirs très acides, ce qui a donné des vins quasiment imbuvables seuls. C’est dommage car c’est un beau cépage. Ceci explique l’idée de notre Chanoine de rajouter de la crème de cassis pour pouvoir le boire. »

Laisser un commentaire