Hep sommelier! L’importance du premier nez

Avoir du nez c’est bien, maîtriser le « premier nez » c’est essentiel dans la dégustation. Pour bien comprendre pourquoi, Matthieu Martinache, le sommelier de l’Amaryllis à Chalon-sur-Saône nous prête le sien.

mg_6673

© photo : DR

« C’est la première étape de l’examen olfactif. Le vin vient d’être versé dans le verre, rempli au tiers. On sent le vin en tenant le verre immobile. On cherche à identifier les arômes et on essaie de mémoriser celui ou ceux que l’on a détectés. On mesure également l’intensité des arômes. Le premier nez est puissant, moyen, faible, pratiquement inexistant,…
De plus le premier nez nous permet de savoir si le vin n’est pas bouchonné. C’est donc une étape essentielle à la suite de la dégustation. »

Laisser un commentaire