Khobz, salut l’artiste

Emporté par le crabe, Pascal Barrand alias Khobz, n’est plus. Très actif en Côte-d’Or, d’une bonté rare, le street artiste avait vu son destin lié à celui de la Karrière® de Villars-Fontaine et son festival Street Art on the Roc. Là où il reposera.

Khobz lors de l’opération de « street-hacking » devant les grilles du Palais des ducs. © Jean-Luc Petit

Il avait fait de la rue son terrain d’expression favori. Pour jeter aux yeux du monde son engagement, sa sensibilité, ses messages bienveillants mais jamais démagos, son humour pinçant aussi. Dehors, Khobz voulait ouvrir l’art sans ticket d’entrée, « aux gens qui n’ont droit à rien », quitte à la jouer borderline comme lors de cette inoubliable campagne nocturne un brin sauvage, au nom de la paix, sur les grilles du Palais des ducsDijon-Beaune Mag était l’heureux complice de cette énergie créatrice.

Avant d’être vaincu par un cancer de l’estomac à l’âge de 64 ans, ce Chalonnais avait connu une première vie de journaliste, puis s’était lancé dans le conseil en communication et le graphisme du côté de Langres. Embarqué volontiers dans la fabuleuse aventure Street Art on the Roc de La Karrière®, il était un précieux lien pédago-artistique entre les bénévoles et les visiteurs, qui n’ont jamais manqué d’apprécier son sens du partage. Ses diverses réalisations illustrent cette bonté d’âme : des fresques murales en passant par une initiation aux pochoirs lors de la dernière édition du festival dans les Hautes-Côtes de Nuits, il y avait toujours un message à la clé.

À quelques hectomètres de la carrière ou ses cendres seront dispersées dans le respect de ses dernières volontés, on peut encore admirer quelques un de ses tags sauvages, dans la commune de Villars-Fontaine. L’un d’entre eux est un trait d’esprit typiquement « khobzien » : « Soyez fous, sinon vous allez devenir dingues. » Il nous laisse en tout cas bien tristes. Salut l’artiste !

2 thoughts on “Khobz, salut l’artiste

  1. 05/06/2018 at 20:32

    KHOBZ est maintenant un Heaven kacker : Lorsque vous verrez les nuages se parer de rouge, d’or ou d’autres couleurs, c’est que Pascal sera en train de grapher le Paradis. Son Yoda ouvre ma route sur le capot de ma voiture et j’en suis fière.  » Soyez fous sinon vous allez devenir dingues » souvenez-vous et appliquez la devise de cet Homme Libre.

  2. Hubert Furter
    05/06/2018 at 13:22

    Bonjour.
    C’est le cœur lourd que je dis salut l’artiste, j’avais un immense plaisir à le retrouver à Villars-Fontaine, mais j’ai la chance et l’honneur d’avoir un souvenir inoubliable de lui, son célèbre YODA qu’il a peint à l’arrière de ma caravane, avec son slogan: <>.

Laisser un commentaire