Le maire de Dijon François Rebsamen l’a officialisé dans le cadre de ses vœux 2022 : la Cité internationale de la gastronomie et du vin mettra les petits plats dans les grands le 6 mai prochain.

On avait dressé la table pour avril 2022. Ce sera finalement le vendredi 6 mai, « à la dijonnaise, avec une grande fête populaire », a promis François Rebsamen dans ses vœux présentés en ligne. À cette date, « tous les publics se côtoieront pour se cultiver, déguster, se former à la cuisine et à l’œnologie, participer à des masterclass ou conférences, profiter des boutiques, des restaurants, d’un hôtel 4 étoiles ou encore assister à des projections cinématographiques ».

Cet espace de 6,5 hectares, témoin de la longue histoire d’un site depuis 1204 tout entier dédié aux soins et à l’hospitalité – et dont l’hôpital général de Dijon a progressivement puis définitivement quitté les lieux en 2015 – va commencer à gentiment bouillonner aux beaux jours : scénographies des expositions temporaires ou permanentes, école de cuisine Ferrandi Paris, école des vins de Bourgogne du BIVB, commerces de bouche, Librairie gourmande, cuisine événementielle du Village gastronomique, la Cave et les restaurants du groupe Epicure, 9 salles de cinéma Pathé, start-up du Village by CA et ses locomotives Vitagora et la Foodtech Bourgogne-Franche-Comté…

François Rebsamen n’a pas caché son appétit : « Dijon, fière de son histoire, est allée chercher cette chance, qui conforte son positionnement d’incontournable destination internationale du bien manger, du bien boire et du bien recevoir. À travers la Cité internationale de la gastronomie et du vin, nous célébrons l’art de vivre à la française, aux fondements de nos valeurs de partage et de vivre ensemble. »

Pour rappel, la Cité internationale de la gastronomie et du vin se déploie autour de 1 750 m2 d’espaces d’exposition donnant les clés pour comprendre le « Repas gastronomique des Français » qui, en 2010, entrait sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Des parcours à la carte seront proposés aux visiteurs, à la hauteur d’un projet construit autour de la thématique des accords entre mets et vins, emblématiques au plus haut point du Repas gastronomique des Français.

Une identité graphique dévoilée

Le vin y aura bonne place. Sur plus de 600 m2 répartis en 3 niveaux, la Cave de la Cité proposera aux visiteurs une expérience unique de dégustation personnalisée avec une offre quotidienne de 250 vins au verre parmi plus de 3000 références de crus du monde entier, dont une place de choix donnée aux bourgognes. Ce volet marque « une ambition viticole renouvelée » pour la métropole qui, depuis plusieurs années « s’est engagée dans la reconquête de son vignoble, dont le phyloxera et l’urbanisation avaient sonné le tocsin. » Les planètes s’alignent, avec l’obtention en octobre 2021 du transfert du siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin.

« C’est un projet d’ensemble dans lequel s’est lancé la ville, sans doute le plus complexe et le plus innovant qu’il m’ait été donné de porter. Au-delà de sa vocation touristique indéniable, nous le voulons parfaitement intégré au quotidien de notre ville et de ses habitantsSur ce qui aurait pu être une friche en cœur de ville, Dijon donne un nouvel avenir à son histoire, à travers un projet dont aucune des dimensions urbaine, patrimoniale, culturelle, touristique, gastronomique et viticole n’a été laissée de côté. »

Signe de la maturité avancée du projet, la Cité a dévoilé son identité graphique, un site internet et une vidéo (voir ci-dessous) promotionnelle.

One thought on “La Cité de la Gastronomie et du Vin inaugurée le 6 mai 2022”

  1. Très belle vidéo pour la prochaine ouverture le 6 mai de la Cité de la Gastronomie.
    Mais M. le maire de Dijon est-il voyant ou optimiste ?
    Pas de gestes barrières, aucun masque, surtout pour les serveurs.
    Youpi!
    VIVEMENT LE MOIS DE MAI, OU, C’EST VRAI, ON FAIT CE QU’IL NOUS PLAÎT!
    Bravo tout de même à Élitimage

Laisser un commentaire