Mercedes et Dijon-Prenois font route commune depuis plusieurs années. Edouard Mion, le directeur de la concession dijonnaise, a donc placé entre les mains averties du président du circuit Yannick Morizot une belle classe S 580e. Lancée sur sa voie lactée, l’hybride étoilée a marqué des points.

On n’a pas eu besoin de le forcer. Pour aller saluer le circuit de Dijon-Prenois, Edouard Mion a spontanément sorti le grand jeu, soit une classe S 580e. Pas étonnant : le directeur des concessions Mercedes-Benz Dijon et Chalon se définit avant tout comme un « amoureux inconditionnel des berlines ». Depuis des décennies, la classe S est au sommet de la gamme étoilée. Cette grande dame de la route est faite pour voyager en première classe, dans le moelleux d’un siège en cuir, avec un impressionnant « hyperscreen » central… et le turbo d’un 6 cylindres en ligne pour dépasser en cas de besoin. Car la belle en a aussi sous le capot. Avec 510 chevaux cumulés, elle combine « le meilleur des deux modes », dixit notre conducteur.

Virage électrique avant l’heure

Mercedes-Benz a les gênes de l’innovation et du sport. Son palmarès en F1, huit titres de champion du monde constructeur, parle pour lui. Cette ingénierie de la compétition profite directement aux véhicules de série. Edouard en sait quelque chose, pour avoir testé récemment avec un client la toute nouvelle AMG EQE 100% électrique. Le genre de bijou de plus de 2 tonnes, grimpant à 100 km/h en 4 secondes. « Je suis dans l’automobile depuis trente ans et j’arrive encore à être épaté. On a les pures sensations d’un V8 », commente l’intéressé dans son style toujours avenant, anticipant les éventuelles réserves quant au plaisir de conduire en mode électrique.

Notre époque fonce justement pied au plancher vers ce type de motorisation. Les plus grands capitaines d’industrie le prévoient : dans quelques années, il y aura les constructeurs qui auront survécu et les autres. Mercedes a anticipé ce mouvement de fond et propose déjà une alternative électrique sur toutes ses gammes. La marque allemande a décidé d’un basculement et complet d’ici la fin de la décennie, soit cinq ans avant l’obligation « zéro carbone » édictée par l’Union européenne.

Prenois, point de ralliement

Cette stratégie s’accompagne d’une sérieuse montée en gamme. « Mercedes veut quitter progressivement le segment premium pour celui du luxe, avec de grandes possibilités de personnalisation et des agréments de conduite de pointe. On touche alors au sublime, à l’auto exclusive », témoigne Edouard Mion, juste avant d’arriver devant les grilles bleues d’un circuit qu’il connait bien. Car notre destination n’a rien d’un hasard. Le groupe Chopard, basé à Besançon, a non seulement les concessions Étoile 21 et 71 dans son escarcelle, mais aussi celle du Doubs et du Territoire de Belfort.

Le tracé dijonnais est donc un point de ralliement idéal pour ces partenaires et clients en puissance, l’épicentre d’émotions collectives toujours propices à l’échange. « Je suis admiratif de ce que Prenois est devenu », glisse encore Edouard, évoquant les espaces réceptifs et le nouveau restaurant capables de se plier à toutes les exigences événementielles. Le 12 octobre prochain, les équipes d’Etoile 21 seront d’ailleurs sur place, avec beaucoup d’autres acteurs automobiles régionaux et des glorieux pilotes, pour célébrer les 50 ans du circuit.

Beaux voyages étoilés

Sur place, Yannick Morizot ne dit pas le contraire. Le président du circuit apprécie à titre personnel la compagnie de la marque à l’étoile. Il a tenu le volant de plusieurs modèles, allant de la vénérable 190 aux confortables classe S. Invité à tester la S 580e pour un tour du circuit (à rythme modéré), le conducteur chevronné nous en dit plus : « Prenois cultive son ADN sportif, il suffit de voir les motos qui tournaient ce matin, mais dans la vie de tous les jours, j’attends d’une auto qu’elle soit confortable, spacieuse, faite pour les grandes distances. » En l’occurence, il n’est pas mal tombé. Cette belle hybride a le caractère d’une berline et l’élégance d’une limousine. À son bord, il y a encore de beaux voyages étoilés à faire.

Mercedes-Benz Dijon : 4, rue Paul Langevin à Chenôve. Tél.: 03 80 59 64 64

Laisser un commentaire