La nouvelle cuisine de France Bleu Bourgogne

France Bleu Bourgogne revient avec de solides ambitions et une grille nouvelle dont les changements reposent sur trois axes: proximité, cuisine et internet.

IMG_0276

Très offensif Lionel Gony en cette rentrée des radios. Au moment de lancer sa nouvelle grille, poussé par de bons résultats, le directeur de France Bleu Bourgogne ne tourne pas autour du pot: « Nous nous inscrivons dans une continuité, avec une constante recherche de la proximité qui va nous permettre de passer devant RTL dont la rentrée est basée sur le star system. »

Il se donne même une échéance pour y parvenir: 2017.

Derrière ces intentions, quelle réalité? « Un vecteur de conquête unique pour les médias aujourd’hui, une offre numérique démultipliée avec un nouveau site en ligne depuis le 7 septembre, plus facile d’accès, plus facile à travailler pour les « audinautes » », répond l’intéressé.

Sur l’antenne, il s’agit déjà de donner la parole aux auditeurs, car « c’est la radio de flux qui fonctionne aujourd’hui ». Pour y parvenir, France Bleu Bourgogne libère son antenne pendant presque deux heures chaque matin ( de 7 à 9 h) et met chaque soir en avant le buzz du jour. Entre les deux, il y a les Bobards, « une marque de fabrique pour France Bleu Bourgogne créée par mon prédécesseur Bernard Portalès, revue et corrigée tout en gardant notre ADN, en public et par équipe. »

De la proximité et du lien sur la toile… ne manque plus que l’art de vivre. « On garde les formules qui marchent et s’intéressent aux problématiques du quotidien vues depuis la Bourgogne, poursuit Lionel Gony, comme le Café des bourrus, désormais diffusé en deux parties le samedi et le dimanche à midi. » Puis « on rajoute de la cuisine tout au long de la semaine et durant le week-end, car ça marche très fort. »

Rien ne remplace les bonnes vieilles recettes, effectivement.

Laisser un commentaire