La recette du samedi: un communard givré

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

C’était il y a une semaine tout juste. 230 convives réunis dans le cellier du château du Clos de Vougeot ont fait honneur aux 5èmes Cabottes d’Or®, organisées par la revue Bourgogne Magazine, les associations Dijon Beaune et la Cabotte de Nuits-St-Georges. Six chefs étoilés (Patrick Bertron, Jean-Pierre Billoux, Jean-Michel Carrette, Yoann Chapuis, Mourad Haddouche et Louis-Philippe Vigilant), un pâtissier vice-champion du monde (Guy Roux) sont intervenus en cuisine pour offrir un menu de prestige avec la brigade du château et son chef Olivier Walch. Et comme tout bon repas bourguignon se doit d’avoir son trou bourguignon, Isabelle et Sylvain Olivier, les infatigables propriétaires de la Ferme Fruirouge à Concoeur-et-Corboin, ont imaginé pour l’occasion un « Communard givré » qui est venu ravir les palais entre le sandre et le pintadeau de la Drôme. Une recette qui aurait sans doute été appréciée par le chanoine Kir et que Sylvain Olivier vous propose de réaliser en toute simplicité. 

La recette

  • 3/4 de vin de bourgogne rouge « passe-tout-grain », car le cépage gamay se marie bien avec le cassis. 
  • 1/4 de crème de cassis (très fruitée et peu alcoolisée). De préférence 15% et de la ferme Fruirouge!

Faire un granité à la fourchette ou si vous avez à la turbine. Ensuite, former une boule puis ajouter une cerise à l’eau de vie (mais non sucrée). Dessiner autour un trait de crème de cerise ou le jus des cerises à l’eau de vie. Mettre le tout dans une coupe bien froide. Le trou bourguignon est prêt.

 

Laisser un commentaire