Depuis 50 ans, le circuit aligne des chiffres qui attestent de la place de choix qu’il occupe sur la grille des sites les plus attractifs de la région. Et de son poids dans le développement territorial, à l’échelle locale autant que régionale. La preuve en quelques chiffres clés.

300 000 visiteurs par an

Si les 100 000 spectateurs enregistrés sur deux jours lors des week-ends de F1 appartiennent au passé, la fréquentation annuelle du circuit demeure importante, portée par la multiplication des manifestations (une douzaine en 2022, du Mustang Day à la Coupe de France des Circuits) et par les gros événements que sont les Coupes Moto Légendes (27-29 mai 2022) et le Grand Prix de l’Âge d’or (3-5 juin 2022), capables de rassembler jusqu’à 30 000 spectateurs chacun. Au final, avec plus de 300 000 visiteurs par an le circuit Dijon-Prenois est le 2e site le plus fréquenté de Côte-d’Or après l’hôtel-Dieu de Beaune (441 250 visiteurs en 2019).

Date de naissance : 1972

Le 26 mai 1972, après cinq ans de travaux, le grand jour de l’inauguration est enfin arrivé. À 17 h, Robert Poujade, maire de Dijon, coupe le ruban tricolore, ravi de cette « réalisation importante dans la gamme des équipements que doit offrir une grande ville ». Un « circuit moderne », mieux un « stade automobile », à une époque où de nombreuses compétitions empruntaient encore des routes nationales. 

20 millions d’euros

« En hypothèse basse et dans des conditions normales, le circuit participe à l’économie locale à hauteur de 20 millions d’euros par an », rappelle souvent Yannick Morizot, qui sait combien sa clientèle passionnée aime consommer et séjourner local. Ainsi, les bonnes années (c’est-à-dire celles sans pandémie), le site génère d’importantes retombées, dont quelque 70 000 nuitées et 220 000 repas qui profitent directement à l’environnement proche.

Plus de 230 jours de roulage

En dehors des manifestations publiques, le circuit est utilisé près de deux jours sur trois pour permettre au plus grand nombre de se frotter à une piste mythique. Propriétaires d’un véhicule sportif désireux de lâcher les chevaux ou simples amateurs souhaitant découvrir les pratiques du pilotage sportif avec un instructeur, nombreux sont ceux qui viennent (de Suisse notamment) rouler sur le circuit. Entre location de box, stage de conduite, simple baptême ou école de pilotage, les formules ne manquent pas, offrant même la possibilité de se mettre au volant d’une authentique Formule 1 ou d’une GT d’exception, le rêve ultime de tout passionné de sport mécanique.

200 partenaires

Qu’elles soient dans les médias, la mécanique, la restauration, l’hébergement, le commerce, la production ou les services, nombreuses sont les entreprises en cheville avec le circuit. Plus qu’un circuit, un véritable pôle économique qui souhaite bénéficier pleinement à son environnement territorial, de la commune de Prenois à la Bourgogne tout entière en passant par la métropole dijonnaise. 

1 100 mètres

C’est la longueur de la piste de karting créée en 2003, qui attire chaque année pas moins de 60 000 visiteurs, et complète efficacement l’offre du circuit Dijon-Prenois de mars à octobre. Un vrai petit circuit à côté du grand, avec terrasse panoramique et club house, pour goûter en toute sécurité aux sensations de course de 7 à 77 ans, voire plus.

1 000 m2 d’espaces réceptifs

En dehors de ses activités automobiles, le circuit a développé l’accueil d’événements d’entreprise (réunions, conférences, dîners de gala…) dans un cadre hors du commun. Pour ce faire, le site dispose de différents espaces modulables : salle de réunion, salle de presse, salle de briefing, loges, espace réception avec office traiteur, restaurant au-dessus des paddocks avec vue sur la ligne droite, terrasse aménageable, chapiteau événementiel…

Laisser un commentaire