Le Design hôtel qui va révolutionner les nuits dijonnaises

DSC_0951

C’est bardé de substantifs comme autant d’oriflammes que se présente le futur hôtel au 3 de la rue Devosges porté par Bruno et Christophe Massucco. On en a choisi quatre qui nous semblent synthétiser les ambitions de ce projet: exclusivité, design, luxe et urbain. L’établissement qui se veut une vitrine de l’hôtellerie du XXIe siècle ouvrira ses portes en septembre de cette année.

Dans l’escarcelle des jumeaux Massucco, Bruno et Christophe, on trouvait déjà quelques belles pièces: l’Holiday Inn de la Toison d’Or, les Kyriad de Dijon centre et de Mirande… mais en 2013, c’est une facette du patrimoine dijonnais qu’ils ont l’opportunité d’acquérir: au 3 de la rue Devosges, dans le prolongement de La Cloche, un immeuble de bureaux. De quoi emballer l’imaginaire… et de rêver à la création dans ce lieu unique d’un hôtel lui aussi unique. Son nom est pour l’instant tenu secret mais l’on sait d’ores et déjà qu’il sera affilié à la franchise Design hotel: si chacun des 250 établissements possède son identité, ils sont en commun une volonté d’être innovants, décalés, avec un sens aigu du design et du service personnalisé. Démonstration en quatre points pour le futur Design hôtel dijonnais qui sera dirigé par Clémence Carminati.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Design. Chacune des 44 chambres sera conçu comme un loft et investi par des designers pour l’aménagement: mobilier signé par des grands noms, salle de bains ouverte et autres lits en lévitation au programme. Dans chaque chambre, écran plat synchronisable avec le smartphone de chaque client, mini-Mac, wifi, station de recharge universelle: bref, un espace connecté.

Exclusivité. Chaque client du futur hôtel bénéficiera d’un service digne d’un VIP. Qu’on en juge: à son arrivée, sa voiture sera prise en charge, lavée et stationnée sur l’une des 32 places du parking privatif. Pour ses déplacements, il bénéficiera du prêt de vélos ou vélos électriques et d’une voiture électrique dont l’autonomie permet par exemple la découverte en une journée de la côte beaunoise. Côté gastronomie, l’hôtel travaillera en partenariat avec le concept dijonnaise Petits plats en chambre qui permet de se faire livrer des repas haut de gamme, bios, à réchauffer dans son espace.

Luxe. A l’intérieur de l’hôtel, les prestations « cinq étoiles d’un hôtel quatre étoiles » selon Clémence Carminati se poursuivent: un espace bien-être avec spa, sauna, hammam et autres salon de beauté, une salle de cinéma et une piscine!

Urbain. Le futur hôtel a pour ambition de ne pas être un espace clos mais bien de participer à la dynamique de Dijon. Ainsi le bar, (baptisé Embassy en écho à une ancienne boîte de nuit dijonnaise qui fit les grands soirs de la capitale des Ducs), bar à champagne et grands crus, sera ouvert aux Dijonnais même non clients et sera selon l’heure un « afternoon tea place » (un salon de thé), accueillera les « afterwork » (pour le verre entre collègues à la sortie du bureau), et des sets de DJ en soirées.

A tester gratuitement !

Si l’hôtel promet la création de 13 CDI, il offrira aussi un CDD de… 44 jours. Inutile d’alerter les syndicats, il s’agit en fait pour un(e) heureux(se) élu(e) de tester chacune des chambres et prestations offertes par l’hôtel, de profiter de la vue et d’en faire profiter les internautes via un blog: une manière originale, décalée et totalement hype à la fois de faire la promotion de l’établissement. Très « Design hotel », quoi…

 

One thought on “Le Design hôtel qui va révolutionner les nuits dijonnaises

  1. BACHELEY
    18/04/2014 à 15:39

    Mais pourquoi tous les journalites mettent un S à Devosge.

    Idée de sujet : les peintres à DIJON dans les rues

Laisser un commentaire