À la tête du Bar by La Cloche depuis son réaménagement complet en 2016, Julien Philbert a su en faire une adresse incontournable de la cité des ducs, à la fois accessible et raffinée, où se croisent Dijonnais et clients de passage. En été, on profitera pleinement de la belle terrasse installée dans les jardins de l’hôtel, entre une glace artisanale, un cocktail maison ou un afterwork en musique.

Dans un grand hôtel, le bar est un endroit stratégique, une vitrine ouverte sur l’extérieur (en l’occurrence la bouillonnante place Darcy) qui reflète l’esprit de l’établissement et lui apporte vie. « Ici, tout le monde est le bienvenu, les inconnus comme les habitués, quelles que soient les raisons de leur venue », affirme Julien Philbert, toujours impeccablement mis dans une chemise blanche près du corps fermée par un nœud papillon.

Et les occasions de pousser les portes du Bar by La Cloche sont très nombreuses : « Petit-déjeuner d’affaires, thé entre amies après une séance de shopping en ville, rendez-vous amoureux, apéro entre copains ou en famille… énumère le chef barman. Certains clients nous demandent parfois des événements plus préparés, comme un anniversaire ou une demande en mariage. »

Un été by La Cloche

Aux beaux jours, la terrasse à l’ombre des arbres est un argument supplémentaire qui plaide en faveur du bar. On pourra s’y prélasser en dégustant une glace artisanale fabriquée à Dijon par La Duchesse des Glaces, avec le lait des vaches de race Brune de la ferme de Labergement en Haute Côte-d’Or ou encore des fraises cultivées en Saône-et-Loire. Ou y grignoter un encas à toute heure : une tranche de jambon persillé, un tartare de saumon au gingembre ou encore une planche de fromages  de la région.

Le jeudi à partir de 18 h 30, des soirées à thème viendront animer les jardins (voir encadré) : « Centrées sur une boisson en particulier, ces animations avaient été lancées avec succès il y a trois ans, mais les contraintes sanitaires n’avaient pas permis d’en refaire depuis. Chaque soirée est déclinée autour d’un alcool et de son univers, avec une déco en rapport, des cocktails créés spécialement pour l’occasion et de la musique live », précise Julien.

Cocktails à gogo

À la tête d’une équipe de 9 personnes en saison haute, Julien passe le plus clair de ses après-midis à s’occuper de gestion du personnel, des stocks, des fournisseurs… Le soir, il retrouve avec bonheur l’effervescence du bar qui jouxte son bureau, veille au bien-être de ses clients et met volontiers la main au shaker. Cocktails classiques ou créations originales (citons notamment le très bourguignon Version F. avec du gin et de la crème de figue Gabriel Boudier, du sirop de violette, du citron et du crémant Veuve Ambal), le choix est large.

Ceux qui préfèrent le vin pourront s’offrir un meursault ou un pommard servi au verre par une machine D-Vine pour une dégustation dans des conditions parfaites : température idéale et aération correspondant à 3 heures de carafage. Les amateurs de spiritueux ne seront pas en reste avec une quinzaine de sortes de rhums, ainsi qu’un grand choix de gins et de vodkas de qualité. Sans oublier quelques vieux alcools remarquables, comme un Chivas 21 ans d’âge ou un armagnac Joy 1967.

Pour finir en beauté, direction le fumoir, dans la continuité du bar, pour profiter d’un bon cigare sur les canapés d’une salle chic et feutrée. Autant de petits bonheurs accessibles au plus grand nombre : « Ici, le plaisir n’est pas un luxe ! »

Les afterworks du jeudi 

Le 7 juillet
autour du champagne Perrier-Jouët avec une violoniste.
Le 14 juillet
autour du Ricard, avec une piste de pétanque et le DJ Yaniss.
Le 21 juillet
autour du Lillet avec le duo acoustique Les Yeux d’Olga.

Laisser un commentaire