Lumières sur nos jardins d’hiver

Photo-033

© JLPetit

En hiver, le jardin a tendance à s’éteindre. Pour lui redonner du punch, quoi de mieux qu’une cure de lumière ? Notre expert paysagiste, Jean-Claude Pluyaut, vous donne le traitement adéquat pour profiter de votre espace vert jusqu’au retour des beaux jours.

Nous y sommes, les journées raccourcissent : voici venu le règne de l’hiver. On redevient casanier et on ne regarde plus par la baie vitrée, sous peine de supporter trop de grisaille et de broyer du noir. Mais il existe un moyen de se consoler devant tant de désolation. La lumière est le remède anti-déprime de l’hiver, pour vous et votre jardin.

« La lumière dans le jardin, c’est le traitement incontournable à la trêve hivernale et à votre ennui, relève notre expert paysagiste. Une mise en scène adaptée redonnera profondeur et perspective à votre extérieur en un clin d’œil. » Et depuis le salon ou la cuisine, on pourra profiter de nouveau de nos arbustes ou de nos fontaines. Qu’il neige ou qu’il vente, plus besoin de voir la vie en gris. La lumière comblera le vide laissé par le froid hivernal.

Question d’équilibre

Mais que doit-on éclairer dans ce cas ? Pour Jean-Claude Pluyaut rien n’est plus évident. « Les arbustes pour leur feuillage persistant, une statue de pierre, un bassin, une petite tonnelle dans un coin… Tout ce qui mérite d’être mis en valeur. Et il y a de quoi trouver ce que l’on souhaite dans les jardineries aujourd’hui : de la lampe basse tension, à l’éclairage rechargé grâce au soleil, en passant par le pilotage à distance de l’ambiance lumineuse. » Tout ce qu’il faut pour sculpter à souhait son extérieur matin et soir.

« Après, libre à vous d’imaginer l’ambiance adéquate à votre espace, que ce soit une terrasse ou un grand terrain, explique le paysagiste. Mais attention, ça ne doit pas être n’importe quoi non plus. N’hésitez pas à demander conseil aux professionnels du secteur ». Car si la lumière peut sublimer votre surface jardinière, mal maîtrisée, cela peut tourner au fiasco. Ainsi, on appréciera la pureté de l’onde générée par une lampe LED, soigneusement équilibrée et dirigée sur des sujets bien définis. «Tout est question d’équilibre », conclut Jean-Claude Pluyaut. un équilibre que les paysagistes maîtrisent d’ailleurs à la perfection.

Le contrôle la lumière se révèle être un art à part entière. Mais à portée de main et de bourse aujourd’hui, son utilisation est davantage accessible. Passer de longues journées d’hiver au coin du feu avec vue sur une scène extérieure harmonieuse et soignée n’a jamais été autant à portée du plus grand nombre. A vous désormais d’en comprendre les codes et de ne plus être seulement spectateur des saisons.

Laisser un commentaire