Meloisey chante l’esprit des Hautes Côtes

Meloisey célèbre ce week-end les 55 ans de l’AOC Hautes Côtes de Beaune. Les neuf associations locales et toutes les bonnes volontés du village ont imaginé ensemble un festival qui fera date. Entre le verbe haut de Maggy Bolle, le Dimey relu et chanté par Marcel & Fredo, les voyages de Simon Goldin… on ne vous dit que ça: l’ennui sera partout sauf ici. Venez, plus jamais vous ne regardez Meloisey comme avant.

meloisey-nuit

Etienne Kayser, instituteur de profession à Meloisey, était un grand amoureux de la vigne et du vin. En 1935, il décide avec les représentants du monde viticole de travailler et de batailler pour la reconnaissance de cette partie de la Bourgogne. Ladite bataille s’est accentuée à la fin de la guerre, donc à compter de l’année 1945 pour enfin obtenir, le 04 août 1961, l’Appellation d’Origine Contrôlée Hautes Côtes de Beaune.
Pour célébrer l’anniversaire, les neuf associations locales et toutes les bonnes volontés de Meloisey se sont engagées, sous la tutelle d’une seule l’association dans la réalisation des Festives de Meloisey. Artisans, artistes vignerons, métiers de bouche, acteurs touristiques et joyeux drilles assureront la permanence de ce grand rendez-vous qui aura comme fil conducteur un festival particulièrement bien pensé, entre théâtre et musique, avec quelques morceaux de bravoure. Demandez le programme!
Entrée Libre. Samedi 23 juillet: 11h – 22h. Dimanche 24 juillet: 10h – 19h
http://www.festives-meloisey.fr
https://www.facebook.com/festivesdemeloisey/

Maggy Bolle

maggy-bolle
Chanter tout haut ce que tout le monde pense tout bas, c’est le credo de Maggy Bole, qui trimbale ses chansons Burlesco-comiques dans un spectacle jouissif. Du beau et vrai café théatre. Accompagnée de sa guitare à 4 accords, elle sillonne les routes armée de sa bonne humeur, de son charisme étonnant et de son insouciance à toute épreuve. Promesse d’un univers cocasse où la dérision permanente caresse des thématiques pas si légères que ça.
http://www.maggybolle.fr
https://www.facebook.com/maggybollemusique/?fref=ts
Samedi 23 juillet – 19h30 20h30

Marcel & Frédo
La voix égratignée, Marcel dit les textes de Bernard Dimey. Il y met ses tripes et vous donne la chair de poule. Car Marcel c’est du Dimey pur jus. On l’imagine sortant du Lux Bar bras dessus bras dessous avec le poète tellement ces deux-là s’accordent. Et Frédo, délicieuse gouailleuse, l’accompagne à l’accordéon sur des airs populaires et chante un florilège de chansons réalistes. Leur spectacle fait revivre le Montmartre de la populace, des bistrots, des prostituées et des loqueteux au grand cœur que Dimey a si bien décrits dans ses poèmes. Ces 2 artistes dijonnais lui rendent hommage depuis 10 ans en interprétant ses textes de Paris à Marseille avec un succès toujours égal.
Samedi 23 juillet – 14h15 – 15h30

Contremuse

contremuse
Contremuse c’est la rencontre de trois faiseurs de notes, amoureux des sons, amoureux du verbe. Avec ce spectacle, « Des nouvelles de Brassens », ces artistes curieux, riches de leurs expériences diverses, revisitent et habillent chaque morceau oeuvrant par petites touches. Il en résulte d’originaux tableaux, quelquefois surprenants. À découvrir…
http://contremuseofficiel.wix.com/contremuse
https://www.facebook.com/manu.artiste
Samedi 23 juillet – 12h45 – 13h45

Marion Roch

marion roch
Marion Roch, auteur, compositeur, interprète, a sorti un album en 2014 et se fait remarquer sur scène pour ses interprétations gonflées et son énergie communicative. Consacrée entièrement à sa musique, avec une nouvelle équipe de musiciens, arrangeurs, directeur artistique et le metteur en scène Mohamed Guellati, le projet et les influences se précisent et prennent des directions différentes. Les nouvelles histoires de Marion Roch sont arrangées autour de sons et instruments acoustiques et des sons et rythmiques électroniques.
http://marionroch.com
https://www.facebook.com/marionrochartiste
Dimanche 24 juillet – 17h30 – 18h30

Phil et Fred
Chansons d’amour, d’Humour… Parfois cynique, souvent moqueur, l’univers de Phil & Fred est peuplé de désillusions joyeuses où se mêlent la légèreté des mots et la profondeur du sens. Phil & Fred vous invitent à visiter leur fabrique de chansons d’amour d’Humour artisanales. Ici, pas de colorant ni d’édulcorant,la chanson d’amour d’Humour est livrée au naturel!
Samedi 23 juillet – 16h00 – 17h00 et dimanche 24 juillet 11h30 – 12h30

Simon Goldin
Simon Goldin voyage, et ce n’est pas parce qu’il est Québécois d’origine. Simon Voyage dans sa tête d’abord, sur les chemins de traverses ensuite et entre les lignes des textes qu’il écrit à la terrasse des cafés ou les wagons des trains qu’il prend régulièrement. Il en ramène des « reportages » sur nos contemporains, qu’il nous dépeint grâce à son œil curieux et son esprit cocasse.
Samedi 23 juillet – 11h00 – 12h00 et dimanche 24 juillet 15h45 – 16h45

Victor & Daisy

victor et daisy
Derrière ses mélodies folks soulignées par le violon alto de Daisy, Victor vous interprète des petites tranches de vie traitées sans pudeur. Dans une ambiance populaire, il s’amuse du passé, profite du présent et se réjouit du futur.
https://www.facebook.com/victorcompo/?fref=ts
Samedi 23 juillet – 17h45 – 18h45

La Chorale Mosaïque
Prenez 33 choristes, issus des villages des Hautes Côtes, de Beaune ou des environs, collez les voix, jointoyez avec une chef de chœur et un diapason: voici Mosaïque, la chorale de Meloisey. Retrouvez sa bonne humeur et son enthousiasme communicatif au détour des chansons de Goldman, Gainsbourg, Brel ou Polnareff… ou embarquez avec elle aux quatre coins du monde!
Dimanche 24 juillet – 13h00 – 13h45

Théâtre par Matthieu Denis
Deux spectacles d’humour de Café-Théâtre (joués en continu, toute la journée).
In vino veritas (durée : 25 min)
Le bistrot, le rade, le troquet, l’abreuvoir, quel que soit le nom qu’on lui donne, le café est un lieu de rencontre et de discussion. Accoudés au zinc, les piliers de comptoir refont le monde tel de grands philosophes. Le vin aidant, on cause, on réfléchit, on s’énerve, on se bidonne, on cause encore, on cause toujours, et puis, de grandes vérités surgissent des verres: In Vino Veritas.
Je suis venu, j’ai vu, j’ai bu (avec modération) – (durée : 25 min)
Tel Jules César, inlassable conquérant, une bande d’assoiffés pénètrent dans Meloisey armés de tire-bouchons et de bouteilles vides. Ils tenteront d’apprivoiser le sauvage breuvage et de le dompter à grands coups de canons. Le vin deviendra alors le centre de leur nouveau monde et nous pourrons lire dans les livres.

Laisser un commentaire