On a retrouvé le sac à main de Julie Depardieu

Ce sac à main était au bras de Stéphanie de Palma, la directrice de cabinet du maire de Beaune Alain Suguenot. Ainsi que celui d’Agnès B. L’occasion ou jamais de saluer la disponibilité et la gentillesse de l’actrice dont la naissance coïncide avec le tournage mythique des Valseuses dans la Vallée de l’Ouche.

« Ce sont les sacs à main de Julie Depardieu et Agnès B. » Stéphanie de Palma a soudainement conscience que les deux précieux objets dont elle a la responsabilité sont à surveiller comme la prunelle de ses yeux. Dans la cour des Hospices de Beaune, les héroïnes de la présidence de cette édition 2017 de la Vente des vins sont ailleurs, occupées à autre chose que faire du shopping. Elles sont littéralement assaillies par la presse.

JulieD et AgnèsB sont des stars qui se prêtent aux feux de la rampe. Elles jouent de leur charme naturel entre un Marc-Olivier Fogiel qui donne dans l’interview, une question d’habitude, et un Charles Aznavour qui chante les mérites d’un pays au patrimoine débordant.

Car on le sait, celui qui fut décrit comme « la divinité de la pop française » par quelque critique de grand renom, mais aussi comme le « chanteur de variété le plus important du XXème siècle devant Dylan et Sinatra » par la chaîne américaine CNN, tient son rang en toute circonstance. D’autant que, cerise sur le pinot noir, Aznavour est un véritable amoureux du vin.

Née pendant le tournage des Valseuses

Pétillante, amusante, spontanée, agréable, disponible, Julie est quant à elle tout le contraire d’une starlette de la Riviera. C’est, après tout, une enfant du pays par procuration. Julie est née pendant le tournage des Valseuses, dont quelques scènes mythiques ont imposé Gérard Depardieu et la Vallée de l’Ouche dans l’histoire du cinéma.

Dans le même temps, Stéphanie de Palma, qui a pourtant un nom de cinéma, continue à porter ses sacs de JulieD et AgnèsB. Et, on allait oublier de vous le dire, le diplôme d’ambassadeur que lui a en effet décerné juste avant la Compagnie de Belnus. Stéphanie ne s’en plaint pas. On n’a pas tous les jours le loisir de rendre service à d’aussi jolies personnes.

Julie la rousse, excentrique assumée, si bien associée à son compagnon le fantasque Philippe Katerine, est donc bien la plus adorable des présidentes de la Vente des Hospices de Beaune. Un rayon de soleil qui éclaire un millésime 2017 lumineux.

Laisser un commentaire