Dans le cœur battant de Dijon, au 4 rue Quentin, Pacotte & Mignotte vient d’investir un espace 100 % conçu et agencé par ses équipes. Cette installation captive dit tout du renouveau du spécialiste de la fenêtre, qui s’ouvre grand aux particuliers. Décryptage en chiffres-clés.

Pacotte & Mignotte s’installe à deux pas des halles de Dijon et envoie un message fort aux particuliers. © Christophe Fouquin

1964 

Pacotte & Mignotte, c’est écrit dessus, doit son origine à Jean Mignotte et son beau-frère Michel Pacotte. À la force de ses intentions, le duo se lance en 1964 dans une petite menuiserie bois à Dijon, Pacotte & Mignotte Bois et Agencement SARL. La suite de la success story est connue : l’entreprise grandira en même temps que le boom du révolutionnaire PVC dans les années 80, et créera l’entité Pacotte & Mignotte SAS, puis complètera sa gamme par l’aluminium en 2011, devenant le premier fabricant-installateur régional de menuiseries, principalement de fenêtres.

2019

Dans l’intervalle, bien des fenêtres ont été posées (un million au bas mot !) jusqu’à 2019 et la naissance de PM Industrie (la marque commerciale Pacotte & Mignotte, historique et sentimentale, a été conservée). Cette nouvelle entité est la conséquence de la fusion des deux entreprises Pacotte & Mignotte Bois et Agencement SARL et Pacotte & Mignotte SAS. À bord, une centaine de collaborateurs de 20 à 62 ans, des apprentis, des ingénieurs, des menuisiers. Tous des « Pacotte ».

3

Division Particuliers, division Bâtiment, division Bois & Agencement intérieur. Tels sont les trois axes de travail de l’expert des ouvertures, un producteur dont l’avantage historique est de  faire l’économie d’intermédiaires ou de revendeurs. Le « direct fabricant » prend ici tout son sens, avec pour chaque division un fil rouge conception-commercialisation-production-installation clairement établi et un interlocuteur unique.

Le nouvel espace a été 100% conçu et réalisé par les équipes de l’entreprise. © Christophe Fouquin

22 000 m²

Telle est la surface occupée par l’entreprise, sur ses deux sites en zone d’activités CapNord. « De gros investissements de modernisation sont en cours pour optimiser la menuiserie bois », commente Émilie Moreau, la responsable marketing et communication, qui y voit un autre effet bénéfique de la Covid : repenser les modes de production, à travers une union physique sur un site de production. Mais ceci est une autre histoire, à découvrir prochainement sur DBM et DijonBeaune.fr

5/7

Ouvert 5 jours sur 7 (fermé dimanche et lundi), la nouvelle petite agence de la rue Quentin symbolise la stratégie nouvelle du groupe dijonnais. « S’installer en plein cœur de ville, dans un lieu de vie comme les halles, est très symbolique. C’est un vrai test, pour envoyer un message au Dijonnais : nous sommes là, tout près de lui », glisse Émilie Moreau. Par ce biais, Pacotte & Mignotte veut réinstaller une image positive, « toucher aussi bien le promeneur qui vient faire son marché, que le commerçant du coin. L’enjeu est de montrer notre savoir-faire et un certain sens de la relation directe ». La chose a été vite vérifiée le jour de notre passage : un monsieur, soucieux de changer les fenêtres de sa demeure ardéchoise, a posé son vélo pour demander conseil. Tel est le « Pacotte nouveau » : de proximité !

Emilie Moreau, responsable marketing et communication de PM Industrie, sera l’un des visages de cet espace réceptif. © Christophe Fouquin

4

L’entreprise compte quatre points captifs : son magasin d’usine en zone CapNord, son agence chalonnaise à Saint-Rémy depuis novembre, celles aux halles de Dijon depuis juillet, et celle de Besançon à la rentrée. Petit à petit, Pacotte fait son nid : d’autres projets d’implantation sont à l’étude, « toujours dans cette logique du service aux particuliers. Du coup, on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer ». C’est aussi le bon moment pour toucher au cœur les Burgo-Comtois, « qui entretiennent depuis le confinement un nouveau rapport à leur environnement, au soin à apporter à leur foyer ». Sur le pont depuis la fin avril et son déconfinement progressif, Pacotte & Mignotte peut être le partenaire de cette réflexion.

6

En moyenne, environ six semaines s’écoulent entre la découverte commerciale et la pose sur-mesure de vos nouvelles fenêtres. C’est peu. Le spécialiste bourguignon cultive sa valeur ajoutée de fabricant-poseur et assume l’ensemble des ouvertures et fermetures de l’habitat (fenêtres PVC, alu, bois, pergola bioclimatique, portes, portails, clôtures, stores…). « Le circuit est sensiblement raccourci, et nos poseurs connaissent leurs produits, qui sont fabriqués au millimètre près. Par ailleurs, nos équipes sont régulièrement formées pour monter en compétences, et l’ascenseur social n’est pas qu’une vue de l’esprit ici, à condition d’avoir l’envie de progresser et une certaine conscience d’entreprise. » À toutes les bonnes âmes du bâtiment, la porte est donc grande ouverte !

50 %

Sur les 450 fournisseurs du groupe, la moitié vient du coin. Pacotte & Mignotte prend soin de s’approvisionner quand il le peut en Bourgogne-Franche-Comté. « Les matières premières que sont le PVC, l’aluminium et le bois sont transformés sur notre site de Dijon. Elles viennent essentiellement de distributeurs de la région ; nous mettons un point d’honneur à ce type d’approvisionnement local pour l’élaboration de nos produits : nos profilés en PVC arrivent d’une plateforme logistique à Gevrey-Chambertin, ceux en alu viennent de Genlis… l’approvisionnement local est un facteur essentiel de la qualité de service que nous assurons. »

Laisser un commentaire