Pour la CPME 21, 2030 c’est déjà demain

Dix ans. Si peu à la fois et tant de choses à faire d’ici là. Les chefs d’entreprise de la CPME Côte-d’Or seront une nouvelle fois très nombreux ce jeudi 3 octobre prochain, au Zénith de Dijon, pour en débattre. Une convention pleine de promesses pour 2030.

Le nouveau président de la CPME 21, Geoffroy Secula, attend beaucoup de ce premier grand moment collectif de la rentrée pour fixer un cap. © Jonas Jacquel

Par Dominique Bruillot
Pour DBM77

Convention. Pris au premier degré, le terme paraît un peu solennel puisqu’il désigne un accord, un engagement. Au second degré c’est autre chose, un moment de retrouvailles pour une communauté, une famille, une association… Bref, un moment de retrouvailles pour la CPME Côte-d’Or.

Cyberfraude

Les présidents se succèdent mais les bonnes habitudes ne se perdent pas. La prochaine convention annuelle aura lieu au Zénith, le jeudi 3 octobre, en présence, une fois encore, de près d’un millier de chefs d’entreprise. C’est dire à quel point ces soldats de l’économie territoriale, qui se retrouvent souvent seul au moment des grandes décisions, ont aussi un besoin vital de partager des moments intenses avec leurs pairs. Geoffroy Secula prend toute la mesure de l’importance de ce genre d’événement : « Cette année, nous demanderons à de grands témoins de nous confier leur vision de l’évolution de leur secteur sur les dix années à venir, tant du point de vue des mœurs que de l’état d’esprit à venir ou des techniques futures de management. » L’entrée en matière de la séance du 3 octobre ne manquera pas de piquant. Dès 15h45, la Caisse d’Épargne Bourgogne-Franche-Comté éclairera ses auditeurs sur la cyberfraude. Lui emboitant le pas, AGEFOS PME se penchera sur la digitalisation d’un univers, la réforme professionnelle, en pleine mutation. La fameuse BSB, Burgundy School of Business, posera quant à elle sur la table des échanges, la délicate problématique du recrutement des diplômés de l’enseignement supérieur. Vaste programme.

La convention 2018, quand Benoit Willot était encore président de l’antenne côte-d’orienne de la CPME, avait rempli le Zénith de Dijon. Le thème de 2019
devrait avoir la même issue.

Demain 2030

Comme dans toute convention digne de ce nom, on se posera une question digne de ce nom. Sur le coup de 18h00, la « plénière » Stand up traitera de « Demain 2030 ». Vie quotidienne, travail, ville ou campagne, tout sera autre, on le sait bien. Oui mais comment, à quel point ? Trois grands intervenants, plus peut-être (il peut y avoir des surprises de dernière minute) seront là pour témoigner à partir de leur propre expérience. Virginie Delalande est sourde de naissance. Et avocate de renom. Elle dira comment elle fait avec tout ça. Du petit magasin familial alsacien à la présidence du groupement de Super U, quatrième groupe de grande distribution en France, Dominique Schelcher a lui aussi pas mal de choses à raconter. Et Pierre Sabatier, ce jeune ingénieur agronome lauréat 2013 du prix Turgot du Jeune talent en économie financière, économiste prospectiviste et stratégiste de marché, que voit-il dans sa bulle ?   

Laisser un commentaire