Pourquoi ce Dijonnais vaut-il un million de dollars?

Jusqu’au 27 novembre, le scientifique Henri Navier se découvre aux archives municipales de Dijon. Un destin peu commun pour un cerveau efficace et très cher. Remuez vous les méninges, résoudre son équation peut valoir un million de dollars! 

Par Eva-Marie Debas

Le Centre de culture scientifique, technique et industrielle de Bourgogne (C.C.S.T.I) organise, jusqu’au 27 novembre 2015, en partenariat avec les archives municipales de la Ville de Dijon, une exposition sur le mathématicien dijonnais Henri Navier, dans le cadre de la fête de la science.

portrait Henri Navier

Claude Louis Marie Henri Navier, né à Dijon le 10 février 1785 et mort à Paris le 21 août 1836, ingénieur et inspecteur divisionnaire des Ponts et Chaussées, est un bâtisseur de ponts, expert français des ponts suspendus.

extrait role de taille 1790 LL 329 bis Almanach de la Côte dOr 1792 Acte de naissance d'Henri Navier 10 fevrier 1785 BB626 fol 371 copie
Mathématicien spécialiste de mécanique newtonienne, il établit en 1821 et 1822 les équations décrivant le mouvement des fluides, que nous connaissons sous une forme élaborée avec le double nom de Navier-Stokes, déterminante pour la mécanique des fluides. Économiste, il fait progresser concrètement la rationalité de l’action de l’État en formalisant l’un des premiers modes de calcul de l’utilité d’un équipement public, ainsi que les premiers éléments en vue d’une comptabilité analytique.

Avec Henri Navier, entrez et découvrez l’un des sept problèmes du millénaire. Une vraie turbulence intellectuelle et scientifique car celui ou celle qui trouve la réponse est capable de gagner un million de dollars! Henri Navier est à l’initiative des équations Navier-Stokes. La fondation « The Clay Mathematics Institute of Cambridge » a créé un prix d’une telle valeur lors de l’année mondiale des mathématiques en 2000. Parmi les sept problèmes à résoudre il y a les équations de Navier-Stokes.

Depuis le XIXème siècle, période à laquelle ont été découvertes ces équations, les scientifiques travaillent et étudient afin de trouver une réponse à ce que nous pouvons tous observer: quand un bateau se déplace, nous pouvons voir des vagues, suivre son déplacement; même si cela est moins visible il se passe la même chose lors du déplacement d’un avion. Il s’agit là de turbulences et c’est ceci qui est l’objet des équations posées. Le déplacement des masses d’air, les courants océaniques, les tourbillons, quels qu’il soient, sont des phénomènes illustrant les équations de Navier-Stokes.

Aujourd’hui, de nombreux scientifiques utilisent les équations pour comprendre le comportement des fluides, le déplacement des nuages, l’aérodynamique, les écoulements mais aussi la modélisation du cœur humain et la circulation sanguine. En ces temps de turbulences, notamment climatiques, Henri Navier est un Dijonnais branché!

Exposition ouverte jusqu’au 27 novembre 2015, du lundi au vendredi de 14 heures à 18 heures, aux archives contemporaines, 17 rue de Colmar.
www.ccstib.fr

Laisser un commentaire