Quel terroir pour La Cras ?

JackyRigaux_001 © Clément Bonvalot

Jacky Rigaux, consultant vins de dijonbeaune.fr, livre ci-dessous sa vision géologique du terroir de La Cras, racheté récemment par le Grand Dijon. Une heureuse synthèse de la Côte et des Hautes Côtes.

« Prolongement naturel de la Côte Dijonnaise en allant sur Plombières, le plateau de La Cras est un remarquable terroir, heureuse synthèse de la Côte et des Hautes Côtes. Le vignoble mis en valeur par Jean Dubois dans les années 1980 est à une altitude qui va de 360 à 400 mètres, altitude comparable à celle des vignobles des Hautes Côtes de Nuits.

Le substrat géologique, la roche mère, est principalement calcaire, comme dans la Côte. On y trouve la pierre de Dijon, célèbre par ses carrières, de nature comparable au Comblanchien, la pierre de Ladoix, sous forme de laves, substrats qui conviennent parfaitement au pinot, et à la base, des marnes de Talant qui se mêlent à des éboulis calcaires, faciès idéal pour le chardonnay.

Sur cette base géologique comparable aux plus grands terroirs, se sont développés des sols caillouteux, bien drainants, favorables à une viticulture de haut niveau. 

Nous sommes ainsi en présence de conditions climatiques et géologiques qu’on peut comparer à celles du coteau de Villars-Fontaine, fer de lance des Hautes Côtes de Nuits.

Conditions géographiques associant ce que la Côte et les Hautes Côtes ont de meilleur, nul doute qu’on est, avec le vignoble de La Cras, dans les conditions d’un « Haut Lieu » viticole, pour des vins blancs d’éclatante minéralité, de grande texture et de grande persistance aromatique, et des vins rouges de bonne consistance, conjuguant une belle vivacité à une chair gourmande, des vins tendres et fruités, associant les fruits rouges et noirs avec de subtiles notes poivrées, la marque des grands terroirs, vins accessibles dès leur jeunesse, mais également de bonne garde. »

 

Laisser un commentaire