Que viennent-ils manger dans votre mangeoire ?

Peut-être avez-vous dans votre jardin, une mangeoire. Si c’est le cas, ceci vous concerne. Le collectif Bourgogne Nature mène actuellement une grande enquête sur les oiseaux présents dans les mangeoires bourguignonnes.

1_Mesanges_a_longues_queues-LJouve

Que mangent ces mésanges bleues, charbonnières et nonnettes, ces verdiers d’Europe, merles noirs, grives, et autres pinsons des arbres et sitelles torchepot qui viennent trouver chez vous l’énergie nécessaire pour lutter contre le refroidissement et passer l’hiver. « Le régime alimentaire des oiseaux est variable selon les espèces (fruits, graines, insectes,…), précisent les experts de Bourgogne Nature. Alors que certains comme les insectivores partent en migration pour se nourrir pendant l’hiver, ceux qui restent peuvent être amenés à s’adapter et changer de régime lorsque les ressources se raréfient. »

Votre mangeoire (achetée en magasin ou construite soi-même à partir de bois ou de matériel de récupération) doit être placée en hauteur dans un lieu assez dégagé et éloigné au mieux des prédateurs éventuels. « Attention, si vous commencez à nourrir les oiseaux de votre jardin ou de votre balcon, n’arrêtez pas avant que de meilleures conditions soient revenues (températures positives, plus de neige) poursuivent les spécialistes.

La plupart des oiseaux fréquentant les mangeoires préfèrent les graines de tournesol. Les cacahuètes, noix, noisettes peuvent faire partie du menu. Mais attention, elles doivent être non salées, décortiquées et pilées en petits morceaux.bLes boules de graisse attirent beaucoup les oiseaux. Pensez aussi qu’été comme hiver, les oiseaux ont besoin d’eau car ils boivent et se baignent. Voilà pour la pratique.

A côté de cela, vous pouvez aider le travail de Bourgogne Nature, en participant à cette grande enquête menée jusqu’au 15 mars 2016 dans toute la région. Pour ce faire, observez scrupuleusement les mangeoires de votre jardin, notez vos observations en ligne sur www.bourgogne-nature.fr puis cliquez sur « Participez aux E-Observations » puis sur « Enquêtes ».

Vos observations intègreront la base de données régionale sur la faune sauvage: la Bourgogne Base Fauna. Elles participeront à l’amélioration des connaissances sur les espèces. Vous pouvez aussi joindre à vos observations des photographies.

Laisser un commentaire