À Remilly-en-Montagne, Sébastien et Stéphanie Garrot vendent leurs porcs fermiers, préparés au détails et servis en direct de la ferme. 

Des roses, des noirs, des tachetés… Sébastien et Stéphanie Garrot élèvent toutes sortes de cochons sans distinction © Michel Joly

On ne se rend pas tout à fait à l’improviste au Gaec du Trembloy, à Remilly-en-Montagne, chez Sébastien et Stéphanie Garrot, comme dans une boutique de campagne. Les commandes se passent à l’avance et c’est de porcs fermiers dont il s’agit : cochons, truies et porcelets grognards. Des tout roses, des tout noirs et des hybrides, tachetés. Ils finiront sur la table de découpe, en saucissons, jambon persillé, rillettes, pâtés, grillades ou autres plats de côtes. D’ailleurs, Stéphanie n’accueille pas en paysanne mais en charcutière, vêtue de blanc des pieds à la tête. Dans le laboratoire sont débités cinq porcs pour semaine, du filet mignon à l’épaule, du jarret à l’échine pour une clientèle locale et de restaurateurs. Le bouche à oreille a suffi pour les faire connaître.

Depuis un an, les deux exploitants ont diversifié leur activités agricoles en créant le laboratoire de transformation et le local de vente à la ferme. La découpe est l’œuvre de Sébastien et la transformation, la mise sous vide et la commercialisation est la partie de Stéphanie, partageant leur temps entre le magasin et 260 hectares de terre en conversion bio (ils sont aussi céréaliers). Leur service traiteur fonctionne également par précommande. « Tout nos plats sont préparés avec nos produits fermiers et faits maison par nos soins dans notre cuisine », insiste Stéphanie. Leur gratin dauphinois est forcément cuisiné avec les pommes de terre cultivées in situ. Pour les particuliers, certains viennent de Dijon, à 15 bonnes minutes de la ferme. C’est qu’ils doivent être drôlement bons, ces cochons !

La ferme du Trembloy – 21540 Remilly-en-Montagnewww.lafermedutrembloy.fr – 06.10.18.18.71

Laisser un commentaire