Un tableau spolié par les nazis et restitué par Dijon

© Studiomag/François Jay

© Studiomag/François Jay

Une huile sur bois du peintre flamand Joos de Momper, spoliée par les nazis et mise en dépôt depuis 1953 au Musée des Beaux-Arts de Dijon va être rendue « sans délai » à ses propriétaires, selon la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Lors de ses voeux, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a annoncé que trois tableaux spoliés par les nazis lors de la seconde Guerre mondiale vont être rendus « sans délai » à leurs légitimes propriétaires. Parmi ceux-ci, une huile sur bois, Paysage de montagne, peint à la fin du XVIe ou du début XVIIe siècle par l’artiste flamand Joos de Momper. Cette oeuvre, attribuée au musée du Louvre par l’Office des BIens et Intérêts privés en 1950 était mise en dépôt au Musée des Beaux-Arts (MBA) de Dijon depuis 1953. Les deux autres tableaux sont un portait de femme datant du XVIIIe siècle ainsi qu’une Vierge à l’Enfant conservés jusqu’ici au Louvre.

Le tableau de Joos de Momper aurait été identifié grâce à un numéro inscrit au dos qui a permis aux services du ministère de la Culture de pouvoir ensuite retrouver les ayants droit du propriétaire. Il a quitté les réserves du MBA en février 2013 pour être acheminé au Louvre en vue de sa restitution.

Ces trois tableaux font partie des quelque 2000 oeuvres sans propriétaires identifiés, dotées du statut de MNR (Musées nationaux récupération) depuis 1949. Sous la garde de l’Etat, elles sont conservées dans les musées français, qui se doivent de les signaler et de les montrer au public, en attendant leur réclamation. Le ministère de la Culture dispose d’une cellule chargée du dossier MNR, en lien avec le service des archives du Quai d’Orsay. Un portail spécifique baptisé Rose Valland, du nom de cette conservatrice du Jeu de Paume qui a aidé à sauver ces oeuvres confisquées par les nazis, est dédié à ce dossier. Il y a un an, sept oeuvres avaient ainsi pu être restituées à leurs propriétaires grâce aux investigations de cette cellule.

Laisser un commentaire