Tacos à la langue de bœuf, salsa mexicana

Le mois des produits tripiers se termine partout en France, bien relayé par les bouchers et les restaurateurs de la Côte-d’Or. Les abats se mangent à toutes les sauces, c’est ainsi que la langue de bœuf se laisse aujourd’hui gagner par une pointe d’exotisme.

Tacos a¦Ç la langue de boeuf, salsa mexicana

Tacos à la langue de bœuf, salsa mexicana
Préparation: 45 mn
Cuisson: 2h 30

Ingrédients pour 4-6 personnes
1 langue de bœuf
1 tête d’ail
2 oignons
6 feuilles de laurier
1 c. à soupe de grains de poivre noir
2 c. à soupe de sel

Pour servir: 12 tortillas de maïs ou de blé, 2 avocats, 1 oignon rouge, ½ bouquet de coriandre,1 c. à café de jus de citron vert

Salsa mexicana: 500 g de tomates, ½ oignon blanc, ½ bouquet de coriandre, 2 piments serrano (piments oiseau), 2 c. à café de jus de citron vert, sel

Préparation :
Peler les gousses d’ail puis les écraser avec la lame d’un couteau. Placer la langue de bœuf, les oignons pelés, l’ail, le laurier, les grains de poivre et le sel dans une marmite et couvrir d’eau à hauteur. Porter à ébullition puis réduire le feu et faire cuire 2h30. Egoutter la langue et la laisser tiédir. À l’aide d’un petit couteau, retirer la peau blanche et le morceau un peu dur à la base de la langue de bœuf. La détailler en tranches puis en dés.

Préparer la salsa: couper les tomates en quatre puis les épépiner et les détailler en petits cubes. Peler et hacher finement l’oignon. Hacher la coriandre grossièrement. Mélanger tous les ingrédients et saler selon le goût. Couvrir et réserver à température ambiante.

Couper les avocats en deux, retirer le noyau et couper la chair en cubes. Arroser du jus de citron vert pour éviter qu’ils noircissent. Peler et hacher l’oignon rouge. Faire réchauffer les tortillas au four, enveloppées dans du papier aluminium, puis garnir de langue de bœuf, d’oignon rouge, d’avocat, de salsa et de coriandre hachée.

Abats-cadabra :
Encore plus rapide, utilisez un autocuiseur pour diviser le temps de cuisson par deux !

Crédit photo : INTERBEV / Produits Tripiers / Jean-Claude Amiel

Laisser un commentaire