La caravane vintage du Tour de France sillonne la Bresse du 17 au 19 juin. Cette Bress mania est l’œuvre du plus grand et sympathique fou furieux de bicyclette, Jean-Pierre Jouvenceau, à l’origine du musée du Vélo à Saint-Usuge. Revival.

caravane vintage

Revenons aux bases du phénomène: le Tour de France c’est l’esprit guinguette, les flonlons, les chroniques mythiques d’Antoine Blondin, les ascensions fabuleuses qui tiennent en haleine la France entière, un régulier questionnement sur la nature même de ces performances aussi, le courage des « forçats de la route« , l’incontournable feuilleton de l’été, les drames, les pleurs, les joies, la France et… une immense caravane. Le seul endroit où, finalement, la « pub » fait partie intégrante de l’aventure.

Cela n’a pas échappé au plus grand « cyclophile » de la planète bourguignonne, Jean-Pierre Jouvenceau, créateur du Musée du vélo à Saint-Usuge, au cœur de la Bresse louhannaise. Chaque année, ce fou furieux de la petite reine réinvente sa passion pour entamer un long raid populaire et créer l’événement. Il a un carnet d’adresses digne d’un Christian Prud’homme, le patron du Tour, et la détermination d’un Virenque absorbant une pente à 12 % « à l’insu de son plein gré ».

Bress mania

La nouvelle étape de son infatigable « tour du Tour » consiste, cette année, à réveiller l’image de la caravane légendaire, et la faire circuler, dans un esprit revival assumé, du 17 au 19 juin sur les routes de la Bresse : Epervans, Simard, Saint-Germain-du-Bois, Saint-Usuge bien évidemment, Louhans assurément, et le château de Rosay pour finir, seront les étapes de ces drôles de véhicules, images improbables d’un monde de la sueur et du labeur cohabitant sans frein avec celui des grandes marques populaires. Cochonou qui s’en dédie!

Participatif, Bress mania (c’est le nom de l’événement), invitera notamment tout ce petit monde à prendre part à une « rando vélo vintage » le 18 juin, pour une « immersion totale dans l’univers du rétro », une balade touristique en selle sur des vélos allant du début du XXe siècle jusqu’à 1987. Autrement dit, sans changement de vitesses au guidon et sans cale-pieds automatiques.

Le bleu-blanc-rouge étant de rigueur, on dansera au son musette de l’accordéon chromatique de Bernard Marly, figure emblématique du Tour, sous les yeux humides de nombreux champions d’une époque révolue et, notamment, de Xavier Louy, ex-directeur de la plus grande compétition au monde. Quiz, expositions, marché et course de garçons de café complèteront le menu d’un rendez-vous autant cocardier que sportif, nostalgique que magique .

Plus d’infos sur www.bresse-bourguignonne.com/bress-mania.html

Laisser un commentaire