Tour de France : Nuits-Saint-Georges et la bénédiction du chiffre 7

La municipalité de Nuits-Saint-Georges et le Conseil Départemental ont lancé en grande pompe la 7e étape du Tour de France, qui aura lieu vendredi 7 juillet prochain. C’est parti pour un tour… avec le chiffre 7 comme porte-bonheur.

François Sauvadet et Alain Cartron ont dit leur plaisir d’accueillir l’arrivée de cette 7eme étape et ont détaillé les projets que le Conseil Départemental et la Ville de Nuits allaient mettre en place conjointement. ©A.C

Alain Cartron et François Sauvadet avaient donné rendez-vous à la presse par un agréable jeudi ensoleillé, dans les locaux de la mairie nuitonne. Pas fous, le maire de Nuits et le président du Département avaient choisi de présenter ce grand moment côte-d’orien à 21 jours de la grande arrivée. Superstition de grand coureur, peut-être. Toute la lumière a été faite sur cette très attendue 7e étape au départ de Troyes (voir détail du tracé ci-contre). Jusque-là, les co-organisateurs en avaient gardé sous la pédale. « Nous montons doucement en puissance, a confirmé l’édile. À Nuits, nous sommes des actifs, pas des excités ! » Bilan des courses : la municipalité s’apprête à accueillir quelque 35 000 personnes pour des retombées économiques « dix fois supérieures aux investissements ».

Destination vélo

C’est chose entendue, François Sauvadet s’est réjoui de la nouvelle : 80 ans de la Route des Grands Crus, l’avénement des Climats de Bourgogne… Toutes les conditions sont réunies pour promouvoir le territoire et en faire une bonne fois pour toutes « une véritable destination vélo » serpentée par 320 kilomètres de véloroutes. « Et d’autres vont voir le jour, comme à Nuits. La Véloroute qui s’arrête à Prémeaux et reprend à Gevrey-Chambertin va passer en terre nuitonne, les travaux vont commencer sous peu », a promis le président. Roulez jeunesse !

Grande boucle oblige, Nuits va alors apparaître sous un nouveau jour, fermée au stationnement le jour de l’étape et formée d’un nouvel épicentre rue Crébillon, à l’endroit du village du Tour. L’entrée sud sera le véritable lieu de frémissement. Là où les sprinteurs devraient rendre leurs derniers coups de pédales, sur l’octogénaire chaussée. Après, pour nous, pour Nuits, en rouge ou en blanc, il sera temps de passer au ravitaillement.

Pour rappel, le relief de l’étape. Elle traversera 164 km en Côte-d’Or.


En chiffres

 • 3,5 millions de téléspectateurs en moyenne par étape.

• 360 000 euros de subventions allouées par le Conseil Départemental pour les travaux d’entretien et les aménagements routiers. 186 000 euros, toutes taxes comprises, ont été investis par la Ville, dont 130 000 de prix forfaitaire pour être ville d’arrivée.

• 35 000 personnes espérées à Nuits-Saint-Georges. Soit l’affluence d’un an en une journée. « C’est une grande aventure d’accueillir tout ce monde, et l’assurance de faire rayonner l’image de la ville et de la Bourgogne », s’est satisfait Alain Cartron.

• 350 villes envoient chaque année leur candidature à ASO pour accueillir l’arrivée ou le départ d’une étape. 164 kilomètres de routes départementales seront traversés en Côte-d’Or.

• 60 agents et 30 véhicules mobilisés le jour de la course. 12 équipes départementales équipées pour des interventions d’urgence en appui des 700 gendarmes mobilisés.

• 7 est le chiffre fétiche des Nuitons. Alain Cartron n’a pas manqué de le souligner en prenant pour témoins les Saint-Vincent Tournante (1967, 1987, 2007) et cette édition du Tour de France dont la 7e étape aura lieu le 07/07/2017. L’heure d’arrivée prévue ? 17h17. « Un chiffre décidément béni des dieux », à en croire l’édile.

• 5 villes de Côte d’Or ont déjà connu les joies du Tour de France. La dernière étaient Semur-en-Auxois, village départ en 2007.

Laisser un commentaire