Vinéales: la France viticole au cœur de Beaune

Sélection-Vinéales © Clément Bonvalot

Le lycée viticole de Beaune forme des vignerons dans la France entière. C’est ce que démontreront ces Vinéales 2014, portée par les élèves du BTS technico-commercial. Samedi et dimanche, sous les halles, le vin et la culture feront le show.

Les trente viticulteurs venus de toute la France et qui participeront ce week-end aux Vinéales ont un point commun essentiel: ce sont tous d’anciens élèves de la « Viti ». Le lycée viticole de Beaune demeure en effet l’un des établissements fondateurs des métiers de la vigne, en Bourgogne mais pas seulement. Cet événement qui se déroulera sous les halles de Beaune, permettra en effet de voyager dans des terroirs très différents.
Alsace, Auvergne, Beaujolais, Provence et Ventoux, Languedoc et Lorraine, Quincy et Muscadet, Côtes du Rhône… la France qui produit et vinifie est ainsi représentée, dans toute son étendue, offrant une occasion unique de remplir sa cave en sortant de la vénération exclusive des bourgognes. A l’origine de cette initiative grand public, les étudiants de première année de BTS technico-commercial de la « Viti », jouent la carte inter-générationnelle. Le ton et le contenu de la programmation permettent en effet de dépasser le simple statut apparent de « Foire aux vins » pour aborder l’art et la culture. Bruno Vuittenez et Samuel Mathieu, respectivement professeur d’œnologie et directeur du Musée des Beaux-Arts proposent ainsi de travailler nos sens sur des accords peinture et vins comme cela pourrait se faire avec les accords mets et vins. Jacky Rigaux, incontournable dans ce genre d’événements à caractère pédagogique, enfilera quant à lui sa casquette de psychologue de renom pour aborder la « dégustation géo-sensorielle et la psychologie comme révélateurs des profondeurs ».
D’autres rendez-vous rappelleront une fois de plus que le vin est un champ de connaissances sans limites. Le jeune Paul Marcon, héritier d’une lignée des grands chefs à Saint-Bonnet-Le-Froid propose ainsi d’accorder des mets délicats à des whiskys écossais élevés en Bourgogne. Mourad Hacchouche, le chef étoilé de Loiseau des vignes apportera avec lui gentillesse et sa pédagogie pour faire partager sa vision de la compotée de bœuf de charolais à la cuillère, accompagnée de petits légumes de saisons. Démonstration de tonnellerie et découverte des cours et caves secrètes avec Chantal Leroux bouclent la boucle d’un week-end très enrichissant.

On a goûté pour vous.

En avant-première, nous avons goûté pour vous trois vins présents aux Vinéales. Tout d’abord un joli bordeaux supérieur du Châteaux Vieux Mougnac 2009 de chez Sylvie Milhad-Bessard dans la région de Lussac. Adepte de l’agriculture biologique, ce domaine familial produit des vins de caractère, à l’image de ce rouge gourmand et fortement porté par des arômes de fruits macérés. Merlot (70%), cabernet franc et cabernet sauvignon (15% chacun): les amis, c’est le moment où jamais de naviguer dans le bordelais.
Tout au nord de la Bourgogne, il y a le chablis. Celui du Domaine du Colombier (2012) cumule finesse et matière. La vinification de Thierry Mothe donne en effet de l’épaisseur à ce vin de convivialité. Enfin, plongée tout au sud de la région, à Chissey-les-Mâcon, chez Christophe Perrin, auteur de deux remarquables flacons. Ce viticulteur atypique, à la carrure de rugbyman, produit 8500 bouteilles par an Ses deux mâcons blancs, « La montagne » et « l’Arquelaine », sont aussi différents que complémentaires. La pureté et la minéralité pour l’un, la générosité et la gourmandise pour l’autre. Avec ça, on fait ce que l’on veut.
Les Vinéales, Halles de Beaune, place de la Halle.
Samedi 12 avril de 17h30 à 21h30 puis dimanche 13 avril de 10 à 18h. Entrée 1 jour: 6 euros + verre sérigraphie.  Entrée 2 jours: 10 euros + verre sérigraphié. Les entrées donnent l’accès aux manifestations culturelles dans la limite des places disponibles.

Laisser un commentaire