Vix, un trésor de vase

L’histoire du vase de Vix est aussi impressionnante que ses proportions. Une visite dans le Châtillonnais impose donc un pèlerinage pour admirer cet inestimable trésor bourguignon.

Vase de Vix
La découverte archéologique du XXème siècle. Haut comme une femme de taille moyenne, mais pesant plus de trois fois son poids, le cratère de Vix impressionne encore tous ceux qui viennent l’admirer au musée du Pays châtillonnais.

Plus étonnant encore que ses proportions, le chemin qu’il a parcouru: réalisé au Vème siècle avant J.-C. à Naples, le (aujourd’hui très célèbre) vase à vin s’est retrouvé dans le tombeau d’une riche dame gauloise qu’un agriculteur a découvert, au hasard d’un coup de pioche, le 6 janvier 1953.

Cet objet d’une esthétique rare, qui fut certainement un cadeau relevant de dons mutuels entre princes et princesses, fait la fierté de la Côte-d’Or comme étant l’un des plus puissants témoignages de l’art grec. Plusieurs autres objets très instructifs ont été retrouvés aux côtés de la Dame de Vix, tels que d’autres ustensiles nécessaires aux banquets, et de nombreux bijoux celtiques d’inspiration grecque, preuve ultime d’un commerce international important dans la région, bien avant l’époque de la mondialisation…

En plus de sa vedette, le musée archéologique et historique de Châtillon-sur-Seine abrite de somptueuses collections allant de la Préhistoire à la Renaissance. A ne pas manquer: de mars à août 2015, la collection de Fernand Daguin, comprenant plus de 200 oiseaux naturalisés, sera exposée dans la nouvelle salle « Le Pays châtillonnais, un cabinet de curiosités à ciel ouvert ».

Une promenade entre champs, forêts et rivières qui invite au dépaysement, à la curiosité et au plaisir du voir. Plus d’infos sur www.musee-vix.fr

Pour en savoir plus, lire aussi le hors série Balades sur les chemins de l’Histoire de la revue Bourgogne Magazine.

Laisser un commentaire