La maison Albert Bichot n’en finit plus de témoigner son engagement auprès de la Vente des vins des Hospices de Beaune. Pour la première fois, elle propose aux particuliers 161 coffrets pour toucher des lèvres le vin des Hospices…

Le prestige peut-il être accessible ? Albert Bichot y croit dur comme chêne. La maison beaunoise vient de lancer un coffret exclusif (disponible en ligne), destiné au particulier curieux de goûter un échantillon représentatif du domaine des Hospices de Beaune.

À l’intérieur, trois flacons de 10 cl : un Saint-Romain cuvée Joseph Menault 2018, un Pommard cuvée Suzanne Chaudron 2018 et un Beaune 1er cru cuvée Nicolas Rolin 2017. Soit un blanc et deux rouges pour se familiariser avec l’excellence, sur de très jolis millésimes. Mais tout le monde n’aura pas droit à son petit coffret. 161 exemplaires sont mis en vente, en clin d’œil aux éditions de la fameuse vente. Pour s’offrir ce petit plaisir, il faudra débourser 80 euros.

D’autre part, le premier acheteur de la Vente des vins depuis 20 ans propose toujours au particulier de participer à l’événement fin novembre, à partir d’une bouteille, et de faire personnaliser le flacon à son nom.

Nouvelle pédagogie

L’air de rien, ce petit coffret tombe à point nommé pour renouveler la pédagogie autour de l’événement. Son nouvel organisateur Sotheby’s travaille déjà en ce sens. Le 21 novembre, 349 pièces de vin produites par le domaine des Hospices seront soumises au jugement du marteau. Un volume historiquement bas.

Celle qui attise les convoitises et permet les plus grandes folies, c’est la pièce de charité, aussi appelée pièce des présidents. Ses bénéfices vont tout droit aux associations choisies à chaque édition. L’an passé, dans une configuration Covid bizarroïde qui avait rajouté une dose d’espérance, les 228 litres du grand cru Clos de la Roche avaient tout bonnement explosé les records : à l’issue d’une lutte mémorable, une cliente chinoise représentée par Albéric Bichot avait engagé 660 000 euros. Beaux joueurs, deux autres enchérisseurs rajoutaient au passage 120 000 euros de dons purs et durs. 780 000 euros, du jamais vu.

Les bénéfices de la pièce de charité 2021 reviendront à la fédération Solidarité Femmes et à l’Institut Curie. Les acteurs Jeanne Balibar et Pio Marmaï seront au première loges pour la bonne cause. Comme d’habitude, Albéric Bichot n’en manquera pas une goutte. Adjugé, vendu !

Laisser un commentaire