Alésia: le phénomène Tintin vu par le chef des Gaulois

Laurent de Froberville, avant de diriger Alésia, a été l’artisan de la création du musée Hergé à Bruxelles. La vente record d’une planche originale de Tintin, adjugée à 2.65 millions d’euros samedi dernier, n’a donc pas laissé indifférent le gardien des Gaulois. On pense notamment à l’inflation potentielle qui pourrait enflammer Astérix et ses copains.

22_albums_tintin

© DR

 

Jusqu’ici c’est la couverture de Tintin en Amérique, signée en 1932 par Hergé et adjugée 1,3 millions d’euros (frais inclus) en 2012, qui détenait le record. Samedi, les compteurs se sont affolés. Sous le marteau de la maison Artcurial, une double page dessinée à l’encre de chine, en 1937, par Hergé a été vendue 2,65 millions d’euros. L’acheteur? Un collectionneur nord-américain.
« Ça ne m’étonne qu’en partie », réagit d’emblée Laurent de Froberville. L’actuel directeur du Muséoparc d’Alésia a dirigé pendant quatre ans (2007–2010) le musée Hergé à Bruxelles. C’est d’ailleurs lui qui en a piloté la création (ndlr: l’établissement a ouvert ses portes le 22 mai 2009). Et, forcément, c’est en observateur averti qu’il a suivi ça de près: « Depuis 8 à 10 ans, la cote d’Hergé n’arrête pas de monter. Sur cette période, les prix ont été multipliés par 10. Alors oui je suis surpris par la somme, mais cela montre avant tout que le 9ème art est devenu un art à part entière, et Hergé un artiste à part entière. C’est le pape des dessinateurs de BD. Aujourd’hui, sa cote atteint celle de peintres renommés. C’est une avancée importante dans le  domaine de l’art ».
De là à penser que d’autres as de la bulle pourraient emboiter le pas du légendaire reporter à la houppe, à commencer, Alésia oblige, par le plus célèbre des Gaulois… Le patron du Muséoparc d’Alésia le fait avec un minimum de prudence: « Astérix et Obélix ont déjà une grosse cote poursuit Laurent de Froberville. Des planches se sont déjà très bien vendues. Mais le style d’Uderzo et Goscinny est différent. Hergé, c’est le premier de tous, on parle souvent de l’œuvre d’Hergé. Pour les autres, il faut voir! Une chose est sûre, c’est un marché qui se développe de manière assez marquée. »

Alesia-1-2

A propos d’Alésia ce week-end: A partir de jeudi et jusqu’à samedi, le Muséoparc d’Alésia organise les Journées Gauloises. Trois jours d’ateliers, de reconstitutions, de démonstrations, de musique, de cuisine aussi. Trois journées hors du temps.
Renseignements : 03.80.96.96.23
Site: http://www.alesia.com

Laisser un commentaire