Balade : Gauthier Pajona sur la Côte de Nuits


Reporter-Pajo-©DBB

Il a le pif (pour dégoter) des bistrots, le bagout des marchands de légumes, un appétit d’ogre et un petit penchant pour les bonnes choses de la vie. C’est notre chroniqueur gourmand, un ex-chef de cabine d’Air France (une « victime économique » nous dit-il) en pré-retraite, qui parcourt avec un appétit insatiable les terroirs bourguignons à la recherche de petites et bonnes adresses à défendre. On serait ministre de l’Agriculture qu’on lui donnerait tout de suite le « poireau ». Il le mérite. Cette fois, l’ami Gauthier nous emmène dans les villages pittoresques de la Côte de Nuits.

A MOREY SAINT DENIS – (excusez du peu !) on stationnera prudemment entre les bahuts des transports Prudent et MKTS. Le logo rouge et bleu « les routiers « , cher au regretté animateur de RTL, Max Meynier y est arboré avec panache, au Relais des Grands Crus.

MAI29551

5vup8e42

Au comptoir, la serveuse supporte avec le sourire l’humour matinal routier ! Midi et soir, le menu est à 12,80€. Pour déjeuner on choisira entre une pintade forestière, ou une bavette aux échalotes (sauce maison) et pommes sautées. Pied dans les vignes oblige, la bouteille de Chardonnay y est à 5€. Quelques chambres aussi.

De jolies chambres à 50€. Pas possible ici bas, dites vous ? Que nenni. L’Hôtel de la Côte Rôtie (nom du lieu-dit local, rien à voir… avec une quelconque offense vineuse venue d’ailleurs !) saura vous prouver le contraire. Cet établissement, nulle part référencé, est un modèle du genre. M. Duprey, l’hôtelier, le tient seul désormais, avec courage et attention. Confort et élégance sont la marque des lieux, baigné par le silence imposant du clos des Lambrays.
Clos_des_Lambrays

Merci à toi panneau routier, car sinon, même en pétaradant à 25 km/h… j’aurai hélas passé mon chemin. Une belle découverte vraiment (fermé tout l’hiver).

COUCHEY – A ma gauche, Le Café de la Place à l’élégante salle parquetée, et à ma droite la boulangerie. Ces deux lieux ne font qu’un, sous la férule travailleuse d’une patronne à l’ancienne. Entrez donc ! Tout est dans son jus. Mais prenez garde, car le coup de blanc à 1€, servi dans des verres Pyrex numérotés, n’a pas grand rapport avec le proche vignoble ! L’église locale a un toit de toute beauté, et à ses pieds, demeure un ébéniste d’art.
IMG07832

FIXIN… et ses rares blancs – L’Hôtel Restaurant Chez Jeanette fut crée dans les années 40, par une mère-cuisinière que la capitale des Gaules n’aurait pas désavoué. Ici, la soirée-étape est à 60€. Le menu à 20€ de vraie cuisine, est un modèle du genre : jambon persillé, boeuf bourguignon-purée, fromage et dessert.
P005_Dia004_

Quant à M. Brun, l’ébéniste d’art local, force est de reconnaître que, malgré sa qualité affichée de MOF (meilleur ouvrier de France) il n’est pas des plus… aimables !

BROCHON –  Le Brochonnais a l’enseigne trompeuse. Il ne fait plus que restaurant désormais (menu à 12 et 18€). Oeuf en meurette et poulet Gaston Gérard, cela vous-ira-t-il ? A moins que vous ne jetiez votre dévolu sur le filet de cannette à l’époisse, ou l’intemporelle tête de veau !

VOUGEOT – Au Rendez-vous des Touristes : la souriante Sylvie officie au comptoir, Emilie en salle, et Eric en cuisine. Une de nos adresses préférées sur cette route mythique, dite Route des Grands Crus.

A midi, pour 13€, le buffet nous tend les bras (hum! la salade de lentilles) puis ce sera boeuf en carbonade ou copieuse lasagne-maison. Et pour le dessert… reste-t-il de la mousse au chocolat ? Bientôt les vendanges, et de l’animation qui souvent ici… rime avec jeunesse !

GEVREY –  « 2′ d’arrêt !« , crisse la rame Bombardier.

Capture d’écran 2013-11-09 à 09.48.02La Table de Pierre Bourée, au nom prémonitoire s’il en est ? D’ordinaire, à table, vous commandez plat puis vin. Ici… ce sera l’inverse. Votre choix bachique conditionnera la suite : qui une gougère aux escargots, qui un lapin à la moutarde. Pierre est un apaisant-philosophe vineux : « le vinificateur est comme un médecin généraliste ». Si vous le dites…

Le Cep de Gevrey, un brin excentré, est baigné par de proches relents de parfum vineux. La 4L-fourgonnette aux armoiries-maison (salière-poivrière) ne manque pas d’allure.

A toutes heures ici, on peut casser la croûte. C’est vrai quoi. Et l’en-cas vigneron alors ?!

A midi, pour 12,90€ (vin et café compris mes seigneurs !) on attaquera par une salade de tomates du jardin, puis une tartine garnie aux champignons se profilera, avec dans l’ombre du choix gourmand, un sauté de porc aux pommes de terre sautées « maison » (et pas Lunor, na !). Une maison où l’on aimerait s’attarder, question d’ambiance sûrement.

Adresse

Hôtel-Restaurant Chez Jeanette
7, rue Noisot
21220 Fixin village
Tél : 03 80 52 45 49

Relais des Grands Crus
212250 Morey-Saint-Denis
Tél : 03 80 51 80 54

Restaurant-bar Le Cep de Gevrey104, avenue de la Gare
21220 Gevrey-Chambertin

Restaurant Le Brochonnais
9, place Jolyot de Crebillon
21220 Brochon
Tél : 03 80 54 94 75

La Table de Pierre Bouré
40, rte de Beaune
21220 Gevrey-Chambertin
Tél : 03 80 34 13 97
latabledepierrebouree@orange.fr
www.pierre-boure-fils.com
Fermé l’hiver

Hôtel La Côte Rotie
22, rue de la Montagne
2120 Morey-Saint-Denis
Tél : 03 80 34 01 90
www.hotel-cote-rotie

 

 

 

 

Laisser un commentaire