À Besançon, l’été s’annonce de haute voltige. La Citadelle place tout en haut de sa programmation les arts du spectacle et de la rue, en hommage au mythique Cirque Plume. L’occasion de découvrir une constellation d’artistes, de disciplines et de spectacles en tout genre. Suivez le guide.

Exposition-hommage : Plume, cirque éternel

Des musiciens, bonimenteurs, jongleurs franc-comtois créent le Cirque Plume. Ils deviennent pionniers de ce qu’on a appelé « le nouveau cirque ». En 2020, la compagnie connue mondialement annonce sa retraite. La Saline royale d’Arc-et-Senans lui consacre alors une exposition. Adaptée, elle est à voir cet été à la Citadelle de Besançon. Des moments de vie, des objets souvent symboliques, des numéros qui s’enchaînent… Une série de toiles photographiques est complétée par le « Pendulum », une installation poétique et monumentale en mouvement, inventée au XIXe siècle et recréée à l’occasion du spectacle Tempus fugit ?
Hangar aux manœuvres, jusqu’au 1er octobre

Exposition : Saltimbanques !

Le Musée comtois fait redécouvrir, en suivant les trajectoires de vie insolites et marginales d’une sélection d’artistes régionaux, l’effervescence de la décennie 1970. Un mouvement d’artistes de rue se réapproprie alors et met au goût du jour l’imaginaire et les traditions des saltimbanques du XIXe siècle. Artistes anciens et contemporains se côtoient sur les cimaises. L’exposition est conçue comme une plongée au cœur de leurs vies et de leurs aventures humaines, souvent familiales.
Salle d’exposition temporaire, jusqu’au 1er octobre

« Le thème coulait de source »
Alexandre Arnodo, directeur de la Citadelle de Besançon

« La thématique des arts de la rue et du cirque coulait de source, d’une certaine manière. Nous sommes engagés dans un projet culturel et touristique sur plusieurs années, dont l’objectif est d’incarner les valeurs de l’Unesco. Cette année, nous avons choisi de valoriser le Musée comtois, qui possède d’importantes collections d’arts et traditions populaires. Dans quelques mois, nous recevrons une importante donation du Cirque Plume. Quand, en 2020, cette emblématique compagnie franc-comtoise a décidé de tirer sa révérence, le Covid a empêché un au revoir digne de ce nom. Le voici. Nous aurons deux expositions en fil conducteur (voir ci-contre), et des rendez-vous thématiques tout l’été. Aujourd’hui, nous sommes dans un élan positif. En année normale, la Citadelle de Besançon c’est 280 000 visiteurs. Après un mois de mai 10 % supérieur à celui de 2019, nous avons franchi la barre des 10 000 visiteurs dès le mois de juin. Nous sommes confiants. La diversification de l’offre est une réussite. Notre ambition de mettre de la vie dans la Citadelle, de l’ouvrir à tous les publics, fonctionne. Je prends pour exemple le grand bar-terrasse avec vue sur la ville inauguré l’an dernier. Il a boosté notre fréquentation, avec 17 000 visiteurs entre juin et septembre 2021, et un public qu’on ne voyait pas forcément avant. Idem pour notre escape game. Dans un autre registre, la réouverture en 2023, après travaux, de notre musée de la Résistance et de la Déportation, l’un des plus importants de France, va nous permettre d’élargir encore plus le spectre de visiteurs. Et on ne s’arrêtera pas en si bon chemin ! »

Cinéma : On se fait une toile ?

« Cela fait longtemps que j’avais envie de faire du cinéma en plein air », glisse le directeur de la Citadelle, Alexandre Arnodo. Son vœu est exaucé : du 17 au 20 août, un grand écran installé dans le parc Saint-Étienne, avec en arrière-plan une vue panoramique sur la ville éclairée, permettra la projection de deux films d’animation (le sublime Disney Coco et Tous en scène), un documentaire sur le Cirque Plume, et Chocolat, avec Omar Sy. Début des séances à 21 h 30.

Balades nocturnes : Les mots de Plume

Carte blanche est donnée à Bernard Kudlak, cofondateur du Cirque Plume, pour l’édition 2022 des Balades nocturnes de la Citadelle. Comédiens, musiciens, acrobates, clowns et danseurs entraîneront les spectateurs dans une création poétique autour de la nature. Un moment de cirque forcement unique entre chien et loup, les jeudis, vendredis et samedis du 15 juillet au 6 août, à 21 h (places limitées).

Pour les kids : Enfants de l’atelier

Chaque semaine en juillet, un atelier sera proposé aux enfants. Du street art, de l’aquarelle, mais aussi du dessin au cayon feutre. Avec, à chaque fois, la thématique du cirque et des arts de la rue comme fil conducteur. Les mardis, mercredis et jeudis du 12 au 28 juillet (11 h, 14 h 30 et 16 h 30). À ne pas manquer non plus : l’étonnant atelier Carotte Antique (22 et 23 juillet à 15 h) ou comment « écouter » les légumes avec leurs résonances, et ensuite de créer des instruments avec. 

Musique et cirque : La rentrée en spectacles

On pourra jouer les prolongations au parc Saint-Étienne où des concerts et des spectacles se tiendront du 1er au 4 septembre. Du rock, de l’électro, des musiques du monde et du cirque bien sûr, avec trois compagnies accueillies sur la journée du 4 septembre. Réservation conseillée.

Laisser un commentaire