DBM et DijonBeaune.fr ont proposé à Lauriane André de faire un tour en ëC4 Electric. La vertueuse berline compacte, avec son souci de l’environnement, a séduit la gérante du domaine beaunois Françoise André, très attachée à la démarche bio.

Lauriane André et son régisseur Jérôme Desprès, dans la cuverie du domaine Françoise André à Beaune. © Christophe Remondière

Lauriane est heureuse. Pendant que le monde des humains s’enlise dans un chaos viral, la terre s’en fiche, elle continue à donner ce qu’elle a de meilleur. Avec Jérôme Desprès, son régisseur, ils forment un duo complémentaire, en quête permanente de cet équilibre indispensable qui fera la différence entre un très bon vin et un vin. Le millésime 2021 sera sous bonne garde, malgré tout.

Nous sommes au domaine Françoise André, en hommage à cette belle-maman, toujours là, avec sa bonne humeur et son infaillible énergie. Difficile d’oublier Michel, le mari de cette dernière, le bâtisseur, qui a construit avec méthode et patience ce petit joyau viticole au cœur de Beaune. Michel André est parti au cours de l’été 2019, sans prendre le temps d’assister aux vendanges. Il nous manque beaucoup.

La route de l’environnement

Mais la vie doit continuer. L’enjeu, ou le prétexte, c’est de faire essayer à Lauriane André, la toute nouvelle ë-C4 100% électrique. Avec elle, Citroën passe à l’offensive sur le marché de la mobilité électrique. Fluide et souple, le modèle revendique zéro gramme de CO2 et une autonomie affichée de 350 kilomètres. Les mondes de l’automobile et du vin ont en commun de tracer leur route sur celle du respect de l’environnement. « Nous y sommes sensibles, le domaine s’inscrit dans une démarche certifiée biologique Ecocert depuis le millésime 2012 », rappelle la vigneronne. 

Le silence monacal de la voiture est un apaisement salutaire. Zéro bruit, zéro stress, zéro émission. Ni vibration ni bruit de moteur. Comme cela doit être le cas pour la vigne, le conducteur nouvelle génération ne doit pas être brutalisé, en aucune façon. De plus, le véhicule ne manque ni d’attraits, ni de peps. Sa ligne est audacieuse, son habitacle d’une modernité séduisante. Avec une forte présence digitale dans le tableau de bord, qui propose une vision numérique étonnante et intime du véhicule, de ses entrailles que constituent le moteur électrique de 136 chevaux et la batterie. Un 0 à 100 abattu en moins de 10 secondes (pour la version sport), voilà qui démontre aussi, si besoin est, que silence ne rime pas avec endormissement.

Sacré Charlemagne
L’élégance et le sens de la mesure caractérisent les vins du domaine. L’éclat est là, en bouche, apparaissant progressivement. Une force tranquille qui n’est pas sans rappeler le caractère de Michel André, stratège et patient. La gamme des blancs et des rouges serait difficile à décrire en quelques lignes, tant elle a de diversité. La Bourgogne est une mosaïque, c’est bien connu, dont le domaine Françoise André est l’un des meilleurs ambassadeurs en Côte de Beaune. Alors pour ne pas se disperser, on vous livre en l’état, ce qu’il est écrit sur le fleuron de la maison, le corton-charlemagne, dans son millésime 2014. « Si la barbe de l’empereur apparait blanche, c’est que les petites fleurs des murets et les fruits secs (noisette, amande) sont tombés dedans. D’entrée, c’est l’extrait sec qui soutient comme un tannin de pierre la bouche et la tient en haleine avec majesté. Une cuvée qui est déjà un classique. Intemporel. » Sacré Charlemagne !

L’humilité face à la vigne

Sur les routes du vignoble beaunois, la discrète passe et repasse sans perturber l’équilibre naturel des feuilles de vignes. Elle suit à l’envi l’itinéraire proposé par les appellations traitées par le domaine Françoise André, 11 hectares en tout. Comme ce doux parcours entre les Vergelesses, le climat historique du domaine en blanc et, un peu plus haut, sur la colline, le magnifique corton-charlemagne (lire encadré ci-dessus). Si on opte pour les rouges, ce voyage ascensionnel nous conduit des vignes du tonique climat « Tue-Bœuf » de Chorey-lès-Beaune, au mythique grand cru Corton-Renardes.

Les vins de Françoise André ont connu une formidable progression au cours de ces dernières années. La complicité qui unit Lauriane à Jérôme repose beaucoup sur l’humilité qu’impose la vigne. Une humilité à l’image de la famille André. Les trois fils de Michel et Françoise ne sont jamais bien loin. Frédéric, Rodolphe et surtout Thierry, le mari de Lauriane, qui préside par ailleurs le cabinet d’expertise comptable portant le nom de la famille, sont des amoureux inconditionnels de la Bourgogne et de ses vins. Il est temps alors de mettre l’ë-C4 en charge. Et de charger les verres pour une dégustation électrisante !   

Citroën ë-C4 Electric
Dimensions : 4,36 m x 1,80m
Autonomie : 350 km
Puissance fiscale : 4 CV
Boite : automatique
Puissance : 136 ch (Sport) / 109 ch (Normal)
82 ch (Eco)
Capacité de la batterie : 50 kWh 
Volume coffre : 380 L
Prix : à partir de 35 600 € (bonus écologique 7 000 €)

Laisser un commentaire