La Dijonnaise Camille Laurens prochaine invitée du Club des écrivains de Bourgogne

Pour sa traditionnelle rencontre-débat mensuelle, le Club des écrivains de Bourgogne accueille la romancière dijonnaise Camille Laurens. Jeudi 27 octobre, le Grand hôtel La Cloche sera une nouvelle fois l’hôte d’une belle soirée culturelle ouverte à tous.

litterature-camille-laurens-une-dijonnaise-a-dijon-179055

Photo : Gallimard / C.Hélie

C’est un incontournable du petit monde littéraire de la région, qui a déjà vu défiler quelques grands noms de la scène nationale. Le prochain rendez-vous du Club des écrivains de Bourgogne aura lieu le jeudi 27 octobre à 18h30 au Grand hôtel La Cloche. L’invitée sera la romancière Camille Laurens, originaire de Dijon, pour son nouveau livre Celle que vous croyez paru fin 2015 chez Gallimard.

laurens-camille-couvIl y est question de Claire, une femme de 48 ans et mère de deux enfants qui, pour surveiller un amant volage, va créer un faux profil Facebook et finir par séduire un homme grâce à ce double fictif. En somme, un « vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, dans lequel Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir. »

Pour rappel, la Dijonnaise avait connu un succès retentissant en 2000 avec Dans ces bras-là, traduit dans une trentaine de langues et récompensé par le prix Femina et le prix Renaudot des lycéens. Plus récemment, elle avait aussi conquis avec Encore et Jamais (2013) – lire l’entretien avec Bourgogne Magazine – essai traitant du principe de la répétition. Autant de belles lettres qui ne manqueront pas de captiver les amateurs présents en nombre lors de chaque rencontre du Club des écrivains.

Celle que vous croyez, Ed. Gallimard (192 p., 17,50 €)

One thought on “La Dijonnaise Camille Laurens prochaine invitée du Club des écrivains de Bourgogne

  1. RAPIAU
    28/10/2016 à 10:31

    Entrée libre, moyennant 5 euros par personne! pour une présentation de l’ouvrage avec l’auteur de « celle que vous croyez »…50 minutes assez pénible! heureusement il y a un coup de blanc de chez Bichot et des feuilletés de La Cloche…qui ne font pas oublier que la seule remarque est restée sans réponse et pourtant elle était dans l’axe des dires lors de la présentation par l’auteure!

Laisser un commentaire