Dole et les bons comptes du Chat perché

En seulement quatre années d’existence, le week-end gourmand du Chat perché est devenu, avec près de 40 000 visiteurs, le temps fort de l’agenda culturel et touristique dolois. La preuve par neuf avec le bilan chiffré de l’édition 2018, alors que revient dans nos assiettes l’événement, les 28 et 29 septembre.

Dole et sa halle gourmande vues d’en haut. © Jean-Luc Petit

Par Geoffroy Morhain
Pour DBM77
Photos Créastiv, sauf mention contraire

38 000 personnes  

C’est le nombre de visiteurs venus à Dole durant la manifestation (les 21, 22 et 23 septembre 2018). Parmi eux, la grande majorité provenait de la région : 45,5 % du Jura et 50,1 % d’un autre département de la Bourgogne-Franche-Comté. Des visiteurs de tout âge (20,5 % de 18 à 30 ans, 25,2 % de 31 à 45 ans, 33,9 % de 46 à 65 ans), nouveaux pour plus de la moitié (55,7 %), et qui sont presque tous repartis avec le sourire (93,6 % de satisfaction).

4 500 pass dégustation

L’intégralité des passes proposés à la vente a trouvé preneur, leur nombre étant limité afin de pouvoir garantir une prestation de qualité. Ces dégustations organisées en différents hauts lieux du patrimoine dolois ont mobilisé 27 restaurateurs, ainsi que 20 autres prestataires partenaires. Un chiffre auquel il faut ajouter quelque 292 pass Petits Gourmets.

© Jérôme Genée

10 000 internautes

C’est le nombre d’utilisateurs du site officiel de la manifestation (www.weekend-gourmand-dole.fr) durant le mois de septembre 2018, dont 81 % étaient de nouveaux visiteurs. Sur la même période, le compte Facebook du week-end gourmand a comptabilisé 2 669 abonnés, dont 62 % étaient âgés de 18 à 44 ans, pour plus de 70 000 personnes atteintes au total.

148 exposants 

À travers une quinzaine de villages éphémères, quelque 150 artisans et producteurs locaux ont pu partager avec le public leur savoir-faire et leur amour du terroir en proposant aux visiteurs de remplir leurs paniers avec leurs produits.

© Créastiv
© Créastiv

150 bénévoles 

Le week-end gourmand du Chat perché, c’est tout un pays qui travaille ensemble, une fourmilière de personnes investies par passion : membres des chambres consulaires de la région, jeunes retraités, anciens et présents des services de la Ville, amoureux de patrimoine… Parmi ces bénévoles, on ne compte pas moins d’une centaine d’élèves du BTS Tourisme du lycée Nodier, qui vivent ainsi une expérience formatrice de gestion de projet événementiel surt le terrain. Sans oublier les élèves du BTS Design du lycée Duhamel qui planchent chaque année sur l’aménagement décoratif et paysager de la manifestation en imaginant et en fabricant des structures originales sur un thème donné.

800 convives aux banquets

Grâce au concours du chef japonais de talent Junichi Iidadu restaurant IidaYa à Dole, 400 convives se sont pressés pour réserver une place au banquet japonais. De 11 h à 16 h, les parfums et le raffinement japonais étaient au rendez-vous : démonstration d’ikébana (composition florale), tambours traditionnels, dégustation de saké, cérémonie du thé. Junichi a su s’entourer des meilleurs pour en faire profiter les chanceux ! Par ailleurs, 400 convives ont pu goûter à la haute gastronomie en toute en convivialité grâce au banquet du Chat perché  (lrire p. 100) organisé à La Commanderie. Pour ce repas d’exception placé sous le thème Dole-Chalon-Osaka, les chefs dolois Romuald Fassenet et Joël Césari ont su s’entourer de pas moins de 15 cuisiniers, sommeliers et maîtres d’hôtel étoilés et Meilleurs ouvriers de France afin de proposer un « menu perché » au sommet.

© So Reportage

72 partenaires privés

Le week-end gourmand du Chat perché trouve sa force grâce à des partenariats locaux constitués d’institutionnels, d’entreprises petites et grandes, et d’associations investies de la région. En 2018, plus de 70 partenaires ont accompagné l’événement avec l’objectif commun de mettre en valeur le terroir, les produits, les hommes, les savoir-faire et leur transmission. 

31 spectacles 

Les différents villages gourmands ont bénéficié de la présence d’artistes et de spectacles vivants. Des spectacles à boire et à manger, donnés par les 11 groupes invités à la manifestation. Parmi eux, on peut citer les concerts gourmands à l’auditorium Karl Riepp (dégustations de whisky japonais et de vin jaune accompagnées par des duos de musique classique) ou encore la soirée C’Rock en chat animée par le groupe La Gargarousse sous le Chat’piteau.

© Créastiv

50 rendez-vous

Visites guidées, ateliers gourmands, animations de rue, balades à vélo… Une cinquantaine de rendez-vous ont été distillés dans le week-end. Parmi les nouveautés de l’édition 2018 : les démonstrations/dégustations d’Emmanuel Chamouton (chef de l’entreprise Tic Tac Toque) sous le marché couvert, le village des Brasseurs rue des Arènes ou encore les masterclasses, notamment avec une initiation à la dégustation de vin dispensée par l’association Jura Franche-Comté.






Laisser un commentaire