Dracy ou la renaissance d’un village médiéval à Saint-Romain

dracy

Un village dans le village. A Saint-Romain, dans les années 60/70, les archéologues ont remis au jour les vestiges de Dracy, un hameau vieux de 900 ans. Une mine d’information sur l’époque médiévale.

Au départ de Saint-Romain, le sentier des Roches (15 km), permet d’aller au château de La Rochepot et de revenir par les falaises d’Orches et de Saint-Romain en passant par les ruines médiévales de Dracy. Ces ruines sont celles d’un petit village bourguignon, dépendant alors de la seigneurie de Saint-Romain, qui n’est sans doute pas apparu avant le XIIème siècle.

Au cours du XIVème siècle, la peste noire s’abat sur le hameau qui est finalement déserté au début du XVème siècle, ses habitants s’établissant sur de meilleures terres (Evelles, Baubigny) que la peste avait laissées sans tenanciers. Un demi millénaire plus tard, de 1964 à 1977, onze campagnes de fouilles sont menées par Jean-Marie Pesez, Françoise Piponnier et leurs étudiants de l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), permettant ainsi de mettre au jour une grande partie du village de Dracy, et de donner lieu à de nombreuses publications qui en font aujourd’hui un site connu de l’archéologie médiévale.

Les fouilles ont laissé entrevoir les traces de l’organisation spatiale d’un village d’une quinzaine d’habitations, ainsi qu’un petit établissement celtique, et un cimetière mérovingien (XIIème siècle). En 1977, la recherche continue avec la création de l’Association archéologique et anthropologique de Dracy, toujours dans une démarche historique, archéologique et ethnographique. On en apprend alors un peu plus sur l’habitat, le genre de vie et le niveau de vie des paysans de la fin du moyen âge.

L’avancée archéologique a permis de saisir la réalité de la vie paysanne, moins médiocre qu’on ne tendait à l’imaginer avec la conjoncture catastrophique de l’époque.

A lire aussi: Saint-Romain et ses bénévoles de l’histoire rurale

Laisser un commentaire