À Saint-Romain, le torréfacteur Matt McClune sait faire un bon café

Torréfacteur artisanal installé dans le beau village de Saint-Romain, Matt McClune régale Beaune et son pays, à commencer par le marché du samedi. Portrait d’un Américain couleur coffee.

Matt McClune dans son atelier de Saint-Romain, rue de la Tartebouille. © Michel Joly

Une délicieuse odeur de café grillé flotte rue de la Tartebouille. Matt McClune est à l’œuvre, l’œil rivé sur un écran de contrôle, jamais loin d’un tableau velleda gribouillé de notes dignes d’un savant fou. Dans cet atelier à deux pas de la maison familiale (ouvert les lundis et mardis de 9h à 18h), le micro-torréfacteur s’est d’abord lancé « pour (s)’amuser et faire plaisir aux copains ». Classique. Mais le café rend addict : Saint Romain Coffee Company finit par naître en mars 2021, après d’intenses formations notamment à Copenhague, auprès de Michael de Renouard, expert reconnu dans le milieu. Matt revendique une approche perfectionniste et importe son café bio exclusivement d’Ethiopie, « où l’on trouve les meilleurs terroirs et des variétés très riches ».

Cet Américain de 48 ans s’est intéressé au vin, au café et à tout ce qui se boit quand il travaillait en restauration, près de chez lui à Boston, dès la fin des années 90. Son premier contact avec la Bourgogne s’est donc fait par les bourgognes (ça alors !) avant de plonger la tête dans le rang lors des vendanges 2001 chez Alex Gambal, le plus américain des négociants beaunois. Une installation définitive suivra en 2004. 

Saint-Romain, village éveillé

Sous la protection des falaises, en famille, Matt a tout pour se sentir bien. Saint-Romain est une charmante terre de vins, fief historique de la tonnellerie François Frères, avec un bistrot retrouvé grâce au jeune chef Bertrand Gueucier, quelques chefs de file de vins natures comme le domaine de Chassorney… « La micro-torréfaction fonctionne sur le même principe que les micro-brasseries », développe l’intéressé, très inséré dans cette dynamique de circuits locaux et de partage des bonnes pratiques. Et de prendre à témoin les excellentes bières Vif, de ses potes Tommy (américain lui aussi) et Lara, installés dans le village. Saint-Romain est aussi un bon endroit pour développer son art, car Matt est également artiste-peintre, du genre minimaliste.

Le vin, encore et toujours lui, n’est jamais bien loin. Son épouse Megan dirige un beau domaine de la côte. Matt mène aussi cette aventure caféinée avec un fidèle compère australien, Christian Knott, winemaker au domaine Dandelion, dans les Hautes-Côtes. D’autres « coffee geeks » gravitent autour avec bienveillance, car ce milieu « permet aussi de rencontrer des gens exceptionnels ». Cela tombe bien, Matt est de nature généreuse. Il ne triche pas, et encore moins avec une basse dans les mains, quand il se fait plaisir avec son groupe The Auxey Morons. 

Pour lui, vin et café se rejoignent dans le même mouvement. C’est un passionnant mélange d’art de vivre et de sensorialité, « où les notions de millésime et de propriétés organoleptiques sont fondamentales ». Il est vrai que nous ne sommes pas n’importe où. « Torréfier du café en Bourgogne, c’est aussi savoir exprimer des nuances, aller chercher de la complexité et un respect du terroir originel. » En levant la tasse, on se plait alors à savourer une attaque florale, puis à se faire surprendre par le goût d’un citron mur, les flaveurs de clou de girofle, de thé noir… Et le regard de Matt s’éclaire. « Comment tu trouves ça ? » Bu et approuvé !

Rubrique en partenariat avec Wall Street English,
le n°1 des cours d’anglais pour tous

Rubrique en partenariat avec Wall Street English,
le n°1 des cours d’anglais pour tous

Tous les épisodes « Wall Street English »
🇬🇧 #15 Jamie Ritchie, président de Sotheby’s Wine
🇺🇸 #14 Matt McClune, micro-torréfacteur à Saint-Romain
🇳🇿 #13 Hugh Chalmers, entraîneur néo-zélandais du CS Beaune
🇺🇸 # 12 Denis Toner, Beaune in the USA
🇬🇧 #11 Paul Day, sculpteur bourguignon d’adoption
🇺🇸 #10 Tobias Yang, directeur du Château de Chailly
🇺🇸 #9 Becky Wasserman, adieu à une grande dame du vin
🇦🇺 #8 Jane Eyre, ex-coiffeuse devenue Négociante de l’année 2021
🇺🇸 #7 Brittany Black, créatrice d’une librairie anglophone
🇬🇧 #6 Christopher Wooldridge, le docteur vélo et mister bike de Dijon
🇺🇸 #5 Alex Miles, personnage multicasquette et fin gourmet
🇬🇧 #4 Deborah Arnold, Dijon et sa cité des dukes
🇬🇧 #3 Jasper Morris, pape des dégustateurs en Bourgogne
🇦🇺 #2 Kevin Pearsh et ses totems de Commarin
🇬🇧 #1 Clive et Tanith Cummings, protecteurs de l’abbaye de La Bussière