Il l’avait quittée début 2020, juste avant la débâcle covidienne, pour un nouveau challenge après 20 ans de bons et loyaux services. Le MOF sommelier Eric Goettelmann revient à la direction sommellerie du groupe Bernard Loiseau, (a)ligoté à sa maison de toujours.

Une petite ligne sur LinkedIn. L’officialisation s’est faite dans un style bien à lui, sobre et discret. Eric Goettelmann retrouve ce mercredi 1er septembre Saulieu et le groupe Bernard Loiseau après avoir goûté à un autre challenge de haut niveau en janvier 2020 avec le Restaurant Paul Bocuse. À Collonges, dans le contexte que tout le monde connaît, le boss opérationnel de l’activité sommellerie sera resté à peine deux ans. 

Avec le punch qui le caractérise, le MOF sommelier revient en Bourgogne, où il a évolué pendant près de vingt ans. Ce come-back n’est pas neutre. Il s’inscrit « dans le cadre de notre nouvelle stratégie familiale », commente sobrement le groupe. La crise sanitaire a en effet entraîné son lot d’enseignements. Elle a resserré le cercle intime de la maison-mère bourguignonne : pour la reprise de ses activités le 6 mai, le conseil d’administration avait nommé Bérangère Loiseau, déjà directrice marketing, vice-présidente du groupe au côté de Dominique Loiseau. En cuisine, Blanche, mûre comme une belle grappe de pinot noir, intégrait dans la foulée la brigade du chef Patrick Bertron. Le fils Bastien, lui, poursuit sa mission d’administrateur du groupe propriétaire de cinq établissements dont trois étoilés (Relais Bernard Loiseau** et Loiseau des Sens à Saulieu, Loiseau des Vignes à Beaune, Loiseau des Ducs* à Dijon, Loiseau Rive Gauche* à Paris). Sur le socle granitique du Morvan, la famille Loiseau se solidifie. Eric Goettelmann connait l’histoire par cœur.

Laisser un commentaire