Le spécialiste de la signalétique événementielle Exhibit Group investit sérieusement tout le terrain national. Romain Savoye, bourguignon de cœur, en est le nouveau visage à Dijon. Il a tout pour faire bonne impression.

Morvandiau d’origine, Romain Savoye est arrivé à Dijon avec l’intention de tisser la toile d’Exhibit Group dans une région captive. © C.Remondière

L’histoire, passionnante, prend racine loin de nos ceps. Nous sommes à Nice, en 1991. Originaire du Beaujolais, Jean-Bernard Rivaton rachète un fonds de commerce spécialisé dans la reprographie. Cet entrepreneur doué pose alors les bases d’un outil de production révolutionnaire pour l’époque, un précurseur en matière d’impression numérique grand format. Puis viendront l’emménagement dans l’importante zone industrielle de Carros, au bout de la vallée du Var, et la double implantation stratégique à Paris et Monaco. Espaces commerciaux, événementiel de toute nature, salons, stades : Exhibit a appris à investir tous les terrains. Au bout de ce développement spectaculaire, il est devenu Exhibit Group, structuré en filiales, comme souvent dans ces métiers multi-compétences.

Aujourd’hui, l’entreprise mobilise 150 collaborateurs. Elle excelle dans le façonnage et l’impression de nombreux supports pouvant aller jusqu’à 5 mètres. Ses quatre ateliers de fabrication couvrent une surface totale de 10 000 m2 et produisent pour des clients historiques comme Zadig et Voltaire, Longchamp, Lacoste, la FFF, le PSG, l’AS Monaco, le Palais des Festivals de Cannes, l’aéroport de Nice… Juste ça. Voilà pour la success story.

Surtout, Jean-Bernard Rivaton a adopté une organisation beaucoup plus collaborative avec le temps. Depuis plusieurs années, le président-fondateur a pris de la hauteur en mettant en place un conseil des sages. Aux commandes de l’opérationnel se trouvent à présent ses enfants Julien et Charlotte, en compagnie d’autres cadres. Exhibit Group est ce qu’on appelle une entreprise libérée, où chaque collaborateur a une capacité d’action et d’expression importante. Le PDG dit tout en une phrase : « Ce sont ceux qui produisent qui savent. » 

Tisser sa toile

Dans cette configuration, la crise sanitaire a beaucoup fait bouger les choses. Surtout dans un secteur événementiel au point mort. Certains ont exprimé à la fois leur attachement à l’entreprise et des envies d’ailleurs. Romain Savoye (enfin on y vient !) en fait partie. Après avoir passé toute son existence en région parisienne, ce Bourguignon de cœur a placé Dijon sur la carte des propositions. Exhibit Group a dit banco, voyant une belle opportunité de tisser sa toile dans une métropole captive. Comme tout le monde, le groupe a enduré la crise, mais est encore très agile : ses sites de production fonctionnent en 3/8 et son transport est internalisé. 

Step by step, en plus des implantations commerciales préexistantes à Lyon et Marseille, Exhibit Group s’exhibe donc à Lille, Tours, Bordeaux… Romain a rejoint l’aventure il y a deux ans. Il connait bien le métier pour avoir codirigé pendant longtemps une belle entreprise familiale avec 20 personnes à bord, du côté de Paris. Cédée en 2018, Savoye Impression fait partie de son ancienne vie. Romain ne débarque pas de nulle part pour autant. 

C’est un petit gars du Morvan, de Moux précisément, où une partie de sa famille vit toujours. Question famille, justement, il a décidé qu’à 36 ans, la cité des ducs était un joli point d’ancrage pour lui et les siens. Au 8 rue Franklin, tout près de la place des Cordeliers, il a aménagé un petit bureau, juste de quoi recevoir en toute simplicité. « C’est autant un projet de vie qu’une installation professionnelle. Je tenais vraiment à évoluer dans le cœur de ville. J’aime cette position centrale, où il y a de l’animation et des rencontres. »

Arriver en douceur

Romain a conservé une clientèle parisienne historique. Il lui arrive encore de « monter » dans sa capitale de naissance. Mais c’est à Dijon qu’il passera le plus clair de son temps, en compagnie d’une petite équipe déjà bien rodée. Lui le responsable clientèle, une assistante commerciale/graphiste « qui a un rôle mobile et se déplace beaucoup chez les clients » et un poseur expérimenté. La naissante branche dijonnaise commence à fleurir. Récemment, le musée de Clamecy (Nièvre), un festival local ou le MuséoParc Alésia lui ont fait confiance. « Nous ne sommes pas là pour changer le prix du marché ou s’imposer en force, nuance Romain. Dijon et sa région ont déjà de bons professionnels en la matière. J’aimerais apporter la valeur ajoutée d’Exhibit Group progressivement, car j’ai le sentiment qu’il y a de la place pour tout le monde, en bonne intelligence. » Voilà qui est dit. 

Car l’autre partie du boulot, c’est aussi développer sa connaissance du tissu côte-d’orien, a minima dijonnais. Il faut donc se présenter. Pour ça, Romain maîtrise son sujet et dispose d’un indéniable capital sympathie. Il réinvestit également ses qualités naturelles au sein de l’association des communicants Cerclecom, participe aux événements de la CPME, reste curieux des autres. Il s’agit avant tout d’être sincère et de faire bonne impression. Quoi de plus logique, au fond ?

Laisser un commentaire