Farine bio: la Côte-d’Or trouve la dose idéale

Le moulin Decollogne (Aiserey en Côte-d’Or) a tranché: pour avoir ce qu’il faut de farine bio sans gâcher, il faut limiter la dose à 100 grammes. Le SIAL salue: Ma dose de farine représentera la France lors de l’Exposition Universelle de Milan l’année prochaine.

IMG_3214.JPG

Une dosette de 100 grammes de farine bio, voilà le concept imaginé par le moulin Decollogne à  Aiserey. La formule est simple, directe, hyper pratique et formatée, au point qu’elle représentera l’innovation alimentaire bourguignonne à l’Exposition Universelle de Milan en 2015.

Ma dose de Farine vient d’être distinguée au SIAL de Paris pour être l’une des « 10 tendances de l’innovation alimentaire française », dans la catégorie « frugalité et contrôle ». La tendance en question privilégie les « produits malins, anti-gaspillage qui permettent de ne dépenser que ce qui est nécessaire: la juste dose au bon moment, le retour du plat familial, la bonne conservation ou l’aide à la gestion des restes ».

700 produits étaient en compétition. Il n’en reste donc plus qu’une dizaine pour symboliser l’innovation française au sein du Pavillon France de l’Exposition Universelle Milan 2015, du 1er mai au 31 octobre de l’année prochaine, qui reprend un thème tout autant universel: « Nourrir la planète, une énergie pour la vie ».

Le cocorico bourguignon est de sortie: Pierre Guez et Valérie Vuillemot, respectivement président et directrice générale de Decollogne ont souligné que « cette distinction contribue au rayonnement des industries alimentaires de la Bourgogne, de la compétitivité et de l’inventivité régionale, incarnée notamment par le pôle Vitagora. » A noter: Vitagora est le pôle agroalimentaire d’excellence dont Pierre Guez est aussi le président.

© photos : DR

Laisser un commentaire