Fêtes : l’art et la manière de dresser sa table

Avant d’éparpiller les paillettes et d’allumer mille bougies odorantes, revenons aux fondamentaux : une table de Noël, c’est avant tout une table dressée selon les codes du savoir-vivre à la française. Avec quelques mets et vins locaux, osons même l’appellation « à la bourguignonne » ! Voilà quelques conseils précieux pour le grand repas de fin d’année.

table-noel-nature-by-elijence

Par Agnès Bès de Berc(*) – Madame Elijence

Le dressage à la française

Commençons par la nappe, en tissu obligatoirement. Elle doit tomber au moins à trente centimètres en dessous du plateau de la table. Ensuite, on empile deux assiettes de taille différentes, placées à  deux centimètres du bord de la table. Les couverts sont disposés de part et d’autre de l’assiette : les fourchettes à gauche, les couteaux et les cuillères à soupe à droite.

Inutile de préciser – quoi que ? – que la fourchette est posée dents vers la nappe pour faire apparaitre les armoiries de votre noble lignée frappées sur le dos du manche de la fourchette. Sans armoirie, la règle reste valable, bien sûr ! Les cuillères sont aussi placées avec la face bombée vers le haut. Les couteaux, eux, cachent leur tranchant en se tournant vers l’assiette.

Place à la fantaisie… de bon goût

Après la rigueur du dressage de chaque place, en parfaite symétrie, vient alors l’ajout de la déco de Noël. La fameuse. Celle qui foisonne chez notre belle-mère adorée. Un peu trop, peut-être. La règle est pourtant simple : surtout, choisissez un seul  thème de décoration (nature, chic, tradition, or…) et déclinez  deux à trois éléments de déco sur votre thème (couleur, ambiance, style).

Pour un effet qui sublime votre table, pensez à des assiettes de présentation originales (la grande assiette qui se met au-dessous de toutes les autres). Sur le côté gauche de l’assiette, ajoutez une petite assiette à pain individuelle agrémentée d’un macaron au couleur de votre thème.

Quelques belles bougies ou des photophores (sans odeur, par pitié), voire une guirlande lumineuse pour la touche cosy. Aussi, résistez à la tentation de surcharger en boules, rubans et autres bricoles au risque de transformer votre table en stand brocante. L’essentiel est bien de mettre en valeur les mets que l’on partage ensemble.

Privilégiez la simplicité, l’élégance et les petites attentions décoratives qui feront plaisir : un marque-places original, un message d’amitié à glisser dans un sachet d’organdi… En somme, faites parler votre cœur, plutôt que le porte-monnaie. Et Joyeux Noël !

(*) Elijence, autrement bon

Après un passage dans dans la presse écrite (Express, VSD), puis la radio, Agnès Bès de Berc devient chroniqueuse télévisuelle en région. Après 20 ans dans le journalisme et la communication, Agnès retourne à son univers codifié des bienséances, apprises dès l’enfance grâce à ses parents issus de l’aristocratie française et chinoise. Cette fille de diplomate imagine alors en 2012  l’agence Elijence, pour le savoir-vivre… autrement. Au menu de son enseignement: des ateliers ludiques et pratiques sur l’art de recevoir autrement, de déguster le vin (autrement toujours), et de se présenter (autrement encore). Le tout dans un esprit de convivialité et sans crispation.

One thought on “Fêtes : l’art et la manière de dresser sa table

  1. Pignolet
    27/12/2016 à 08:13

    BONJOUR
    Et les verres alors, vous oubliez une partie essentielle pour des bourguignons…..ils ont aussi leurs rituels;

Laisser un commentaire