Bourgogne-Franche-Comté: le tourisme fait la course en tête

Le Franc-Comtois Loïc Niepceron et la Bourguignonne Sophie Ollier Daumas vont désormais présider et diriger le premier comité régional de tourisme Bourgogne-Franche-Comté. Le résultat d’une fusion anticipée.

P-AYACHE_S-OLLIER-DAUMAS_L-NIEPCERON_ADOIRE-BOURGOGNE-TOURISME

C’est Patrick Ayache, vice-président de la nouvelle assemblée régionale en charge du tourisme, qui a officiellement lancé le comité régional du tourisme de Bourgogne-Franche-Comté, constituant ainsi le premier « CRT » de la nouvelle France des régions. « Cette démarche avait été initiée avant même la fusion des régions par Marie-Guite Dufay et François Patriat », prévient-on du côté de l’institution territoriale.

Le conseiller régional et ancien maire de Vesoul (1989-1995) Loïc Niepceron en devient le président. Sophie Ollier Daumas, qui assumait depuis neuf ans ses fonctions en Bourgogne sous la présidence de Didier Martin, en prend la direction. Derrière eux, huit départements et deux sites à Dijon et Besançon. ‘Cette fusion permettra d’économiser au moins 200 000 euros dès 2016″, promet-on au sein de la région, pour un organisme qui conservera naturellement ses compétences.

35 membres

AG BFCT_ADOIRE-BOURGOGNE-TOURISME 7

Avec, cependant, trois axes forts pour les années à venir:  trois destinations identitaires (Bourgogne, Montagnes du Jura et Massif des Vosges), des filières organisées autour d’une offre segmentée et de gammes de produits, la valorisation de portes d’entrée touristiques. Ce cahier des charges étant une promesse, il appartiendra aux 35 membres (conseillers régionaux, professionnels du tourisme ou représentants des collectivités locales) du nouveau conseil d’administration d’en respecter les termes.

Sans doute dans le souci de rassurer les Bourguignons, l’annonce officielle de cette élection précise que « Loïc Niepceron a passé une partie de ses vacances de jeunesse à parcourir le Brionnais, le Charollais et le Mâconnais. »

Voilà qui est dit. Et ne demande qu’à être mis en perspective sur le terrain.

Laisser un commentaire