Hep sommelier! Le vin de Bourgogne à bonne température

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

La maîtrise de la température est primordiale pour les vins. Michel Smolarek, le président de l’Association des Sommeliers de Bourgogne propose ici un petit tableau pour mieux s’y retrouver. Un nouveau service rendu par votre rubrique préférée: Hep sommelier!

« La température des vins est primordiale. Un vin servi trop frais bloque les arômes et également la saveur de bouche. Un vin servi trop chaud, le plaisir est gâché. Pour un vin rouge, au-delà de 20°, on perçoit l’alcool au détriment du fruité. Voici quelques repères.
– Vin blanc liquoreux du Mâconnais: 6° à 8°
– Crémant de Bourgogne:  8° à 10°
– Crémant de Bourgogne blanc de blancs : 6° à 7°
– Crémant de Bourgogne, cuvée de prestige ou millésimée : 10 ° à 12°
– Bourgogne rosé de pressurage (vinification en blanc, un vin plus tendre, le fruité est présent). A servir pour l’apéritif: 8° à 10°
– Bourgogne rosé de saignée (vinification en rouge, on décuve après 12 à 24 heures afin de donner une couleur plus soutenue et une texture plus racée). A servir sur des mets plus épicés (piperade, tajine, etc.): 9°à 10°
– Bourgogne blanc sec, jeune, sur le fruit, très peu d’élevage en fût: 7°à 8 °
– Bourgogne blanc riche et prestigieux (Meursault, Corton Charlemagne, Puligny-Montrachet). Des vins complexes avec un élevage en fût de chêne: 11° à 14 °
– Bourgogne rouge jeune: 15° à 16°, afin d’apprécier le fruité. »

– Bourgogne rouge de 5 à 10 ans: 15° à 17° »

Laisser un commentaire