Hero Corp, légende made in Bourgogne

© Calt Productions

© Calt Productions

Simon Astier ne s’est pas trompé. En revenant sur ses terres dijonnaises, il a redonné vie à sa série Hero Corp. Réalisée intégralement en Bourgogne pour les besoins de la saison 3 (elle doit sortir en DVD le 10 décembre prochain), elle est enfin relancée. Car le projet, créé en 2008, a bien failli disparaître. Déprogrammée progressivement de la chaîne Comédie! après deux saisons, Hero Corp doit en partie son salut à l’intérêt porté par France 4 à partir de 2012. Puisque c’est avant tout les internautes qui vont se mobiliser pour sa survie. Lourdement impactée par le téléchargement illégal (1,6 million de clics sur le lien du site dpstream), Hero Corp n’a pas été oubliée de ses admirateurs qui apprécient l’humour décalé d’une série se situant entre l’univers des super-héros Marvel et celui plus loufoque de la série médiévale Kaamelot, créée par Alexandre Astier, le frère de Simon. De flashmobs en mobilisations coup de poing, les fans vont alors conforter petit à petit la chaîne du groupe France Télévisions dans son choix. Une réussite : l’épisode 6 inédit de cette saison 3 a réalisé, le 28 octobre dernier, un score de 421 000 téléspectateurs. Un record historique pour France 4.

En 35 épisodes de 7 minutes, la saison 3 d’Hero Corp met plus qu’une région à l’honneur. Il s’agit de son patrimoine et de son histoire. La plupart des épisodes ont été tournés dans des lieux emblématiques de l’Yonne comme le château de Chastellux-sur-Cure, Avallon, le prieuré de Vausse ou la carrière d’Aubigny. Pour des raisons économiques, bien évidemment… Mais aussi de cœur pour le réalisateur Simon Astier qui renoue ici autant avec ses racines bourguignonnes qu’avec le succès.

 

Laisser un commentaire