Dimanche 15 novembre 2020, les Hospices de Beaune feront l’expérience troublante d’une vente aux enchères en comité réduit, dans un contexte à la « portée symbolique sans précédent ». Marc Lavoine sera là pour soutenir les hospitaliers de France.

Marc Lavoine sera le parrain de la 160e vente des vins des Hospices de Beaune. ©D.R

Longtemps, il y eut peur sur la vigne. Vente ou pas vente ? Le maire de Beaune a mis fin au suspense : la 160e vente des vins des Hospices de Beaune se tiendra bien dimanche 15 novembre 2020, sous les halles, à 14h30 précises. Personne, et surtout pas l’organisateur Christie’s, n’aura connu l’événement ainsi recalibré, dépourvu de ses festivités, « dans un format raisonnable et raisonné, principalement réservé aux acheteurs professionnels présents sur place tandis que les acheteurs particuliers français et du monde entier pourront également participer aux enchères par téléphone ou en ligne ».

« Le devoir d’espérer »

Pour cette vente hors du commun, les Hospices de Beaune soutiennent les hospitaliers de France victimes de la Covid-19, représentés par la Fédération hospitalière de France (FHF) et le Comité de Gestion des Oeuvres Sociales (CGOS) association au service de plus de 956 000 agents de la fonction publique hospitalière. « Nous avons l’impérieux devoir de respecter les consignes sanitaires. Nous avons aussi celui d’espérer et de faire des projets. Les Hospices Civils de Beaune préparent l’ouverture en janvier de leur nouveau service pour la réadaptation des maladies cardiovasculaires. Nous engagerons aussi en 2021 le processus de reconstruction de notre bâtiment principal d’hospitalisation », précise François Poher, directeur des Hospices.

Les maisons de vin de Bourgogne sont mobilisées depuis plusieurs mois pour cette vente exceptionnelle. Sa tenue et les enchères montreront également au monde entier que notre pays et la Bourgogne continuent à travailler et à produire. Tout cela, Ludivine Griveau le sait bien. Le contexte a « guidé nos esprits et nos cœurs tout au long de la campagne », dit la régisseuse du domaine, convaincue que 2020 porte en lui « les ingrédients d’un grand millésime ».

Seront proposées à la vente 630 pièces de vins (474 en rouge, 156 en blanc) réparties en 50 cuvées. Pour rappel, en 2019, 596 pièces étaient parties sous les coups de marteau de Christie’s, cumulant plus de 13 millions d’euros. Cette année, la vente de la pièce des Présidents, issue de l’appellation Clos de la Roche – Les Froichots, sera particulièrement scrutée. Marc Lavoine, parrain de cette édition, sera le « people » en charge de faire monter les enchères, sous les yeux revolver des acheteurs sur place. Lesquels mesureront encore plus qu’avant, c’est évident, l’importance d’être ici.

Marc Lavoine, parrain de la 160e vente des Hospices de Beaune :
« L’hôpital est un trait d’union de nos existences. Dans les moments heureux de la naissance jusqu’à des étapes plus tristes ou dramatiques. Quelles que soient les situations il y a un endroit où des femmes et des hommes, sept jours sur sept, toute l’année, sont là pour sauver des vies ou simplement rassurer. La crise du Covid a souligné un peu plus ce rôle majeur pas toujours reconnu à la hauteur du service rendu à la collectivité. Je soutiens l’action de la FHF car cette institution fédère l’ensemble des hôpitaux publics et des Ehpad et joue une rôle indispensable de relais. Ce soutien, vous le savez, a aussi été très concret par la réalisation d’une chanson sur les gens du secours avec mes amis Florent Pagny et Pascal Obispo, dont la totalité des gains sera dédiée à la FHF. C’est pour tout cela que je suis fier de parrainer la 160e vente aux enchères des Hospices de Beaune qui sera dédiée cette année à la FHF et à travers à la communauté hospitalière qui sera destinataire des fonds recueillis. Ces soignantes et soignants sont là pour nous, à notre tour d’être là pour cette communauté sans pareille. »
> Pour faire un don à la Fédération des Hôpitaux de France

Laisser un commentaire