À Dijon, la fromagerie Delin joue à domicile. Pour cette opération spéciale confinement, elle dope le moral de nos sportifs au brillat-savarin. Épisode 4 avec Manon Gravelle, jeune arrière droite de la JDA Dijon Handball.

La jeune arrière (22 ans) de la JDA Handball, confinée à Beaune en bonne compagnie et avec de la lecture offerte !

Où et avec qui confines-tu ?
Manon Gravelle : Je suis à Beaune, chez les parents de mon copain (ndlr, Paul Naudin, joueur au Dijon Métropole Handball).

Ton dernier souvenir sportif marquant ? 
Juste avant le match contre Chambray en Coupe de France (ndlr, 11 mars – défaite 31-24). Avec les filles, on est montées dans nos chambres d’hôtel pour aller chercher nos affaires avant de partir au stade… On est restées bloquées dans l’ascenseur 45 minutes, avant que le dépanneur nous ouvre les portes. Il ne restait que trois joueuses disponibles ! C’est un de nos derniers souvenirs collectifs où on a beaucoup stressé, mais aussi beaucoup rigolé. 

Ton quotidien de confinée en trois mots ?
Travail, sport, jeux.

Ce qui te manque le plus ?
Tous mes proches, ceux qu’on voit tout le temps d’habitude. Ça commence à devenir très long, j’ai vraiment hâte de pouvoir revoir tout le monde. 

Ta résolution pour la « vie d’après » ?
Je n’en ai pas vraiment, mais je compte vraiment profiter des petits moments entre ami(e)s, des petits trucs simples du quotidien qui paraissaient normaux et qui me manquent énormément.

Alors, il raconte quoi ce brillat ? Un triple-crème, c’est vraiment autorisé au haut niveau ?
Étant de la région, je connais forcément très bien ce fromage qui est présent sur nos plateaux à chaque repas festif. C’est un de mes fromages préférés, d’autant plus s’il vient de chez Delin, qui est pour moi une des meilleures fromageries de Bourgogne. Je m’autorise des petits plaisirs sur des produits aussi bons… et je fais en sorte de les éliminer rapidement ensuite !

Avec quelle star de ta discipline aurais-tu aimé être confinée ?
Peut-être avec Estelle Nze Minko (ndlr, joueuse internationale française évoluant au mythique club de Györ, en Hongrie). C’est une joueuse que j’admire beaucoup, ça aurait donc été l’occasion de la connaître.


Déjà parus

Episode 1 : Axel Julien (JDA Dijon Basket)
Episode 2 : Les cyclistes du Sco Dijon
Episode 3 : Olivier Delcourt (DFCO)

Laisser un commentaire