Après le coup de semonce tiré hier par le Conseil des ventes, les Hospices Civils de Beaune et Christie’s optent finalement pour une vente dans deux salles : d’un côté l’opérateur d’enchères Christie’s, et ailleurs les acheteurs physiquement présents. Étonnant.

Les Hospices de Beaune le 14 novembre 2020
Les Hospices de Beaune, ce matin ©Dominique Bruillot

Cette fois, c’est la bonne : la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune est maintenue. Elle était menacée hier par une décision de l’organisme régulateur des ventes aux enchères, demeure à l’agenda ce week-end, et se tiendra comme attendu ce dimanche. Ses modalités ont cependant été profondément revues, pour répondre aux critiques du Conseil des ventes, organisme régulateur des ventes aux enchères, qui s’inquiétait notamment de la problématique sanitaire posée par une vente regroupant physiquement une centaine d’acquéreur. Cette 160e vente des vins se tiendra finalement dans deux salles séparées : d’un côté l’opérateur d’enchères Christie’s, seul, prend les enchères, de l’autre, les acheteurs passant leurs ordres physiquement, en ligne, ou au téléphone.

« En concertation avec Christie’s, une solution a été trouvée pour organiser cette vente dans les conditions conformes à l’autorisation de l’État et selon un protocole sanitaire strict. Cette issue répond aux prescriptions du Conseil des Ventes Volontaires (organisme régulateur du secteur des ventes aux enchères publiques) à l’égard de la société Christie’s. Cette solution permet à l’opérateur d’enchères Christie’s d’être installé dans une salle séparée sans public et de prendre toutes les enchères. Cette organisation permet l’équité entre les acheteurs français ou du monde entier qui auront souhaité être réunis à Beaune comme l’État l’autorise, et les acheteurs au téléphone ou en ligne. Tous ces acheteurs pourront enchérir comme chaque année selon les modalités habituelles. Nous attendons une confirmation par le CVV dans l’après-midi », précisent les Hospices civils de Beaune dans un communiqué.

Une 160e inédite, à suivre sur Zoom

C’est finalement une position médiane et un peu bancale qui l’emporte. Les exigences du Conseil des ventes sont entendues, la vente aux enchères se réalise dans une salle vide, avec le seul opérateur de vente de chez Christie’s présent. Dans une salle attenante, les acheteurs qui souhaitent être physiquement présents peuvent l’être, « comme l’État l’autorise ». La vente accueille également les acheteurs au téléphone ou en ligne. « Notre plus grand regret est que cette vente ait déclenché une polémique. L’essentiel est que cette vente de charité ait lieu au profit des Hospices Civils de Beaune et cette année en particulier au bénéfice de tous les hospitaliers de France. Cette vente nous tient profondément à cœur », note M. Poher, Directeur des Hospices Civils de Beaune

Tout n’est pas mauvais dans cette modalité étrange : il sera possible à tout un chacun de suivre la vente retransmise par la maison Albert Bichot, l’un des plus importants acquéreurs historique. Pour assister, il suffit de se connecter, via Zoom, sur ce lien le dimanche 15 novembre à partir de 14h30.

Laisser un commentaire