L’Après tour entre culture, spectacle et solidarité

La Grande Boucle est bouclée, avec une fierté pour les Bourguignons: la deuxième place au général de Jean-Christophe Peraud. Maintenant place à l’après tour avec un grand critérium jeudi à Dijon, un spectacle désopilant à la Bourse du travail et une Course pour la Paix au château de Chailly.

affiched

Chaque année c’est pareil. Le Tour de France se termine en apothéose aux Champs Elysées et nous laisse un grand vide derrière lui. Pas tout à fait, si l’on regarde, en Bourgogne, le programme de la semaine qui vient. Sport-spectacle, solidarité et culture: dans ces trois domaines, les adeptes de la petite reine vont y trouver leur compte. A tout seigneur, tout honneur, on commence par les héros de l’édition 2014 qui se retrouveront le jeudi 31 juillet dans le cadre du Critérium d’après tour organisé à Dijon par le SCOD.

Peraud en héros le 31 juillet

15 à 20000 personnes sont attendues pour fêter une nouvelle fois le Tour et ses champions. Parmi eux, le meilleur français dont les attaches bourguignonnes ne sont plus à rappeler. VT-tiste dans les premières heures de sa carrière, Jean-Christophe Peraud a couru sous les couleurs de la maison dijonnaise Lapierre (équipementier aussi de la Française des Jeux, donc de Thibaut Pinot) et porte encore celles du club creusotin. Son parcours tardif dans le milieu professionnel de la route est source de fierté pour les fidèles du vélo qui auront à cœur d’applaudir le deuxième de l’édition 2014 du Tour de France, dans un critérium prestigieux. Il convient ainsi de rappeler qu’il n’existe plus qu’une petite dizaine d’épreuves de ce type en France organisées dans la foulée de la Grande Boucle.
Pour les horaires, rendez-vous sur la page facebook du club. Voir aussi cette vidéo de 2013.

Les forçats du bord de la route

Dans le cadre de l’Eté on continue et à la marge du critérium du SCO Dijon, la compagnie L’Estaminet Rouge présente sa nouvelle création autour des supporters du Tour de France : 
Les forçats du bord de la route. Derrière ce clin d’œil à la célèbre expression d’Albert Londres (Les forçats de la route), c’est un regard à la fois décalé et réjouissant qui est posé par l’œuvre de Patrick Grégoire, avec le concours des acteurs Julien et Raphaël Thiery, Benoit Chauleur. A voir au sprint toutes affaires cessantes à la Bourse du travail à 20h30 les soirées de mercredi 30, vendredi 1er août et samedi 2 août; 15h30 
(juste avant le Critérium) le jeudi 31 juillet.
A lire aussi sur l’article de dijonbeaune.fr

La Course de la Paix

Yasuhiko Sata, propriétaire du château de Chailly, a des amis haut placés, y compris chez les plus grands du vélo. C’est donc Bernard Hinault en personne qui parrainera une nouvelle fois Courir pour la paix, samedi prochain.

hinault-new
« Comme chaque année, l’épreuve se déroulera sous la bienveillance de la Madone retrouvée au milieu des ruines de l’Eglise d’Urakami, située près de l’épicentre de la bombe atomique de Nagasaki« , rappelle l’humaniste et homme d’affaires japonais, qui a créé une fondation portant son nom en soutien des victimes des conflits armés: www.madonnagasaki.org
Elle sera organisée avec la collaboration technique du SCO Dijon, décidément très actif cette semaine.
A noté aussi que 2 euros seront versés sur chaque inscription au profit de l’association Solidarité Thoku Japon, qui intervient suite au tsunami du 11 mars 2011.
Dans les beaux paysages de l’Auxois, se disputeront donc trois épreuves: Tohoku (68 km), Nagasaki (110 km) et Hiroshima (160 km). Départs entre 8h30 et 9h15 pour une rando « vintage » plus sage de 37 km. Pour en savoir plus: www.pouilly-auxois.com ou 03.80.90.74.24

© Photos : DR

Laisser un commentaire