Les dix commandements de l’épargne par Elite GP

Les dix commandements pour la réussite d’une épargne ou d’un investissement. Par Angeline et Olivier Guilloux de Elite GP. Le bon sens terrien est toujours de rigueur.

Il vaut mieux investir sur des profils plus sécuritaires. Pour de l’épargne liquide non bloquée, nos clients ont touché +4,20 % en 2018, alors que les bourses européennes affichaient -17 % sur la même période. Pas de miracle à cela, tout est question de bon sens. Des solutions existent aujourd’hui pour avoir un rendement intéressant tout en gardant de la sécurité. Au final, attention aux sirènes des propositions trop alléchantes ! Voici en revanche les dix commandements d’une épargne ou d’un placement réussi, en bon père de famille.

1.  Savoir pourquoi épargner

Se poser la question de l’objectif, du projet de vie. Payer les études de ses enfants, assurer sa retraite, organiser des projets personnels, acheter une résidence secondaire. On n’épargne pas par plaisir mais  par ce qu’on a un besoin ou un objectif.

2. Evaluer la durée.

De combien de temps je dispose ? Est-ce que, dans l’année en cours, je vais pouvoir payer mes impôts ou mes vacances ? L’un empêchant parfois l’autre. À plus long terme, certains veulent acheter un camping-car, d’autres faire le tour du monde… chacun voit son investissement à sa porte. Dans le contexte actuel c’est important.

3. Commencer le plut tôt possible.

Plus tôt on commence, mieux c’est, même si on parle de petits montants au début. Les premiers euros versés enfanteront le plus d’intérêts au bout du compte… et des comptes.

4. Bien choisir son support.

En fonction de sa situation, ça peut être de l’épargne liquide, des œuvres d’art, des entreprises, une maison, du locatif, etc.

5.  Savoir se faire accompagner.

Nous sommes là pour ça, eh oui. Là pour éviter que les gens épargnent sans savoir pourquoi, au-delà du seul principe de précaution. Du coup, comment savoir si le support est adapté ? Les interlocuteurs, qu’ils soient banquiers ou conseillers en gestion de patrimoine sont complémentaires. Le banquier sait placer de l’argent pour tout de suite, des liquidités, mais pas très bien rémunérées comme le livret A. Le conseiller en gestion de patrimoine a d’autres outils pour travailler sur les moyen et long termes, avec de meilleurs niveaux de rendement. Un choix qui s’impose dès qu’on se situe au-delà d’une perspective d’un an.

6. S’assurer un rendement au-dessus de l’inflation.

De manière à ne pas perdre d’argent, tout simplement. Ce que ne proposent pas les banques en général car, mécaniquement, elles sont impliquées dans du court terme. En 2018, l’inflation a été de 1,85 %. Ça place tout de suite la barre de la rentabilité, celle minimale pour ne pas perdre d’argent.

7. Analyser le profil du risque.

Suis-je prêt à prendre le risque de perdre du capital sur de l’épargne en actions, ou est-ce que je préfère avoir un rendement moins impacté par le monde spéculatif comme l’immobilier ? C’est la métaphore du lièvre et la tortue.

8. Bien choisir la solution.

Elle découle naturellement de tout ce qu’on a dit avant. C’est l’entonnoir du bon sens, avec l’apport de notre technicité. Liquide comme l’assurance vie ou la capitalisation, solide comme de l’immobilier qui peut aussi se transformer en « pierre-papier » via la mutualisation, diversifiée avec l’art et le terroir… des dizaines de solution s’offrent à chacun, d’où la nécessité d’un accompagnement.

9. Regarder la fiscalité.

Est-elle bien en phase avec ma situation personnelle ? Elle peut amputer le rendement attendu, notamment avec une évolution personnelle mal anticipé. Il convient de se projeter sur ce terrain souvent occulté.

10. Penser à la sortie.

Si c’est de l’immobilier, est-ce que je vais revendre facilement ? Au bon prix ? Sur de l’épargne liquide, est-ce que je peux sortir à tout moment ? En capital ou en rente ? Il est important de voir le bout du chemin. Penser à sa sortie c’est aussi gérer en bon père de famille.

Elite GP - Conseil & Crédit, Angeline et Olivier Guilloux, 7 rue de la Grande Fin, 21121 Fontaine-lès-Dijon.  N° Vert (service & appels gratuits) : 0805.693.905

Laisser un commentaire