« Le monument préféré des Français »: plus c’est gros, plus ça passe…

© France 2

© France 2

Après avoir voté pour leur « village préféré » puis leur « maison préférée », les téléspectateurs de France 2 sont invités à désigner leur « monument préféré ». On admire l’art de pousser le concept jusqu’au bout ou celui de pousser le bouchon un peu loin. Très en forme, notre journaliste Emmanuelle de Jesus se fend d’un billet de très mauvaise humeur. On comprend vite alors que ce « nouveau » concept n’est pas son… concept préféré.

Par Emmanuelle de Jesus, agence Proscriptum

Dans la série « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes » et « Ne changeons pas un concept qui gagne », France 2 nous refait le coup du palmarès. Après Le village préféré des Français, puis La maison préférée des Français et puisqu’à moins de renoncer totalement à la dignité du service public on ne pouvait décemment pas dégringoler d’un cran dans l’échelle des proportions (La cuisine/salle de séjour préférée des Français, voire Les « toilettes » préférées des Français), la chaîne de toutes les audaces a décidé de voir grand avec Le monument préféré des Français. Oh que ça sent bon l’image d’Epinal, la carte postale et les clichés qui se ramassent avec une grosse pelle estampillée « Les trésors de nos régions ».

© Clement Bonvalot

Les Hospices de Beaune, monument le plus visité de Bourgogne en 2013 © Clement Bonvalot

Allez un pari: au doigt mouillé, sans réfléchir, si on vous dit Côte-d’Or + monument du patrimoine, vous dites quoi? Sans réfléchir, hein, on ne triche pas. Vous répondez Palais des Ducs et Hospices de Beaune? Bingo! Vous savez qu’avec des intuitions pareilles, vous pouvez postuler à France 2 ? Sans grande surprise, donc, dans cette émission qui sent bon la redondance, les Français (sans doute plus nombreux à voter qu’ils ne le seront dimanche pour les élections européennes qui, elles, n’ont pas exactement squatté le service public aux heures de grande écoute) pourront voter dès maintenant pour désigner leur monument préféré. La Côte-d’Or, outre le Palais des Ducs et Les Hospices, sera représentée par le château de Bussy-Rabutin.

Comparer trois monuments aussi distincts sur le plan de l’architecture, de l’histoire, des époques et de sa destination initiale ressemble à une aberration. Ajoutons-y les trois autres monuments ambassadeurs de la Bourgogne: l’Abbaye de Cluny (71), la basilique Sainte Marie-Madeleine de Vézelay (89) et la Fosse-Dionne (89) pour avoir une idée du salmigondis et finissons par la litanie des monuments représentant le reste de la France pour avoir une idée du concept: du grand n’importe quoi.

Prenons alors cinq secondes pour nous extasier sur le manque total d’ingéniosité, d’inventivité, de créativité des chef de projet(!) officiant à la télévision et on a compris. L’important, coco, c’est que ça soye regardé. Et il veut quoi, le téléspectateur? Il veut du podium! Il veut des perdants en larmes, un gagnant au bord de la syncope, et la bonne vieille loi de la jungle pour tout le monde. Quand ce n’est pas les JO, c’est le championnat du monde de foot, les Miss, le meilleur cuisinier/gérant de chambres d’hôtes/pâtissier, la nouvelle voix de The Voice ou de La Nouvelle Star… cerise sur le gâteau et magie de notre époque connectée, en plus, le téléspectateur, il peut choisir! C’est lui, et pas une élite lointaine (vous savez, celle pour laquelle il ne vote pas aux Européennes) qui va désigner le gagnant! Et tout ça, sans déplacer la cannette de binouse ou le paquet de chips: avec son téléphone portable ou son ordinateur! La démocratie directe dans toute sa splendeur.

Bon alors bien sûr, à France 2, on a le sens de la dignité et puis une remontrance de la ministre de la Culture qui dit que quand même, la subvention, hein, c’est pas pour financer la foire à neuneus, ça la fout mal. Alors, on prend le concept détaillé plus haut, et on lui colle un vernis culturel. La France, coco, c’est quoi? De la bouffe, du vin, des églises, des petits villages, allons pas chipoter. Ah et des châteaux, aussi. Magnifique! Un petit concours par là-dessus, emballé c’est pesé… Et voilà comment, avec de l’usine à poncifs, on fabrique une émission, que dis-je! Un monument de niaiserie. Y’a pas que dans le privé que le cerveau reste disponible…

PS: moi, vous me direz, je m’en fous : j’ai pas la télé, la redevance, j’en ai seulement entendu parlé. Et franchement, quand je vois ce que je rate, je regrette pas…

Re PS: Ne reculant devant rien, M6 lance elle La plus belle région de France : le concept est exactement le même, faut voter en s’efforçant de comparer une carpe et un lapin. Pour info, dans l’émission consacrée à la Bourgogne, notre région est en compétition avec l’Auvergne, l’Alsace (oh, les cigognes !), le Centre, et la Guadeloupe. Chiche !

Laisser un commentaire